Autres Sports Cameroun : Valentin Mouyombon élu président de la Fédération des sports nautiques

Fini le temps de l’intérim à la Fédération camerounaise des sports nautiques (Fecasnau).

Une élection a eu lieu samedi dernier à Douala, la capitale économique du Cameroun. Et Valentin Mouyombon a été élu. 41 votes ont été exprimés en sa faveur. Son adversaire, Théophile Epée Kamè, a obtenu 38 voix. L’heureux élu n’aura pas besoin de s’adapter à la fonction de président de la fédération. Il l’exerçait déjà depuis le 27 novembre 2011. 1er vice-président à l’époque, il a remplacé au pied levé Paul Longo Sosso, le numéro un décédé.

Valentin Mouyombon a plusieurs projets et chantiers pour son mandat de quatre ans. Il envisage de renforcer la formation des cadres techniques et des arbitres. « On n’avait presque pas de cadres techniques. Les arbitres n’étaient pas toujours formés », explique ce sexagénaire, propriétaire d’une structure économique spécialisée dans la construction de bâtiments et de logements sociaux. Valentin Moyombon veut doter sa fédération, très démunie, de moyens financiers plus importants. Il veut aussi donner leur chance aux femmes. Il voudrait développer au Cameroun leur initiation aux sports dits « de l’eau ».

Sa mandature pourrait aussi être marquée du sceau de la réforme de la Fecasnau. Il pourrait être celui qui conduira le processus d’éclatement de cette fédération.

Ainsi, devraient voir le jour des fédérations de canoë-kayak, d’avions et de dragon boat (pirogues). Le nouveau président confie que ce changement est encore bloqué par le ministère camerounais en charge des sports. « Le projet a été soumis au ministère des sports et de l’éducation physique. On attend  toujours sa réaction », indique Valentin Mouyombon.

Les sports  nautiques ne sont pas des « sports mineurs » comme beaucoup d’autres. Ils ont émergé au Cameroun dès l’année  2001, date de l’élection de Paul Longo. Le  Cameroun participe de façon régulière aux compétitions internationales et ses athlètes ramènent souvent des lauriers au pays. Un de ses tout meilleurs compétiteurs, le rameur  spécialiste de l’aviron Paul Ndoumbè Etia, s’est classé 27ème aux Jeux olympiques de Pékin. Il a aussi été sacré meilleur africain de la compétition.

 Pierre-Arnaud Ntchapda
Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports