Espagne Roland Garros : Federer et Nadal s’affrontent en dehors des courts !

L’opposition entre Rafael Nadal et Roger Federer ne se passe pas seulement sur le court de tennis. Les deux meilleurs joueurs mondiaux s’illustrent à Roland-Garros en dehors des courts.

Le coup de gueule de Rafael Nadal suite à sa programmation

« Ils décident du programme du lendemain à 17 heures pas à 11 heures du matin, s’agace le Majorquin. Ils savaient exactement ce qui allait se passer. Je ne peux pas jouer en troisième position derrière un match messieurs et un match féminin quand mon futur adversaire joue en deuxième sur son court après des filles. Alors, si vous me dites que c’est juste, O.K., très bien mais moi je vous le dis, ce n’est pas juste » a protesté Rafal Nadal

Nadal «  Cela veut dire quoi ? »

« La seule excuse qu’on m’a donnée, c’est que Rosol devait aussi jouer en double. Je suis désolé, mais c’est une plaisanterie. Ils ont une semaine pour faire jouer les doubles. Cela veut dire quoi? Je vais m’inscrire dans le tableau de doubles comme ça j’aurais la priorité pour jouer en simple? Franchement, je n’appelle pas ça une explication valable. » Pour minimiser les risques, Nadal juge que les matches du tournoi masculin devraient être programmés en priorité par rapport à ceux des filles lorsque la météo menace. « Elles jouent en trois sets, c’est un tournoi normal pour elles, estime-t-il. Si elles doivent enchainer deux matche sen deux jours, ce n’est pas trop grave. Pour nous, c’est un énorme changement par rapport aux autres tournois car nous jouons ici au meilleur des cinq sets. »

Roger Federer tacle le Majorquin

« Ce genre situations m’est déjà arrivé à moi aussi, a-t-il souligné. Après, tu as de la chance ou pas de chance. Je n’ai pas entendu ce que Rafa a dit exactement. On n’est jamais exactement dans la même situation : je suis en conférence de presse, Gilles Simon joue son match. »

« Il faut avoir de la chance » Roger Federer

« Parfois, il faut juste avoir de la chance, insiste-t-il. Je comprends la frustration, elle est compréhensible. Tu aimerais jouer comme tous les autres joueurs. Mais 50 % n’ont pas pu jouer leur match. La situation est compliquée pour tout le monde. Certains coachs, parce qu’ils entrainent deux joueurs, demandent qu’on ne les mette pas en même temps. Tout est possible. Pour les organisateurs, c’est compliqué. Je pense qu’ils n’ont pas fait exprès. Ils font leur maximum. »

 Avec Eurosport

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com