Afrique Suspension de la fécafoot : Les Lions sauvés?

fifa-camerounLe sort du football camerounais sera décidé à l’issue de la rencontre entre la délégation composée des ministres Adouma Garoua, Rene Sadi puis l’ambassadeur camerounais en Suisse Léonard Henri Bindz et la FIFA.

Une rencontre avait eu lieu ce jeudi pour essayer de lever cette suspension qui plane depuis le 4 juillet sur le football camerounais. Une suspension qui fait suite à l’ingérence du gouvernement dans les affaires du football après les élections qui ont porté à la tête de la Fécafoot le président sortant Iya Mohamed. Le développement du football camerounais est aussi au menu de cette rencontre.

Qui va céder ?

La FIFA ne fera pas du Cameroun l’exception de la règle ! Tout gouvernement qui s’ingère dans les affaires de sa fédération donnera lieu à la suspension des activité footballistiques de son pays. Selon Sepp Blatter, au lendemain des élections à la Fécafoot, le gouvernement a fait éruption avec les gendarmes à la Fécafoot. Ce qui, aux yeux de l’Association du football international, est une ingérence. Et aussi la victoire d’Iya doit être prise en considération par l’Etat camerounais qui visiblement ne l’accepte pas.

Les Lions privés du Mondial 2014 ?

Les Lions Indomptables sont leaders incontestables du groupe I des éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014 après les trois points du Togo retirés par la FIFA pour l’inéligibilité d’un Epervier contre le Cameroun le 9 juin dernier. Samuel Eto’o et ses partenaires devraient rencontrer les Chevaliers de la Méditerranées pour le compte de la 6ème et dernière journée de ce tour. Une rencontre qui pourrait ouvrir le chemin du dernier tour pour le mondial brésilien. L’occasion que les Camerounais ne veulent pas vendanger. Avec cette négociation, les Camerounais doivent plier pour continuer la course. Voila la seule alternative de cette rencontre qui se déroule en Suisse au Siège de la FIFA.

Même si la plupart des camerounais voient cette décision de la FIFA non conforme à leur réalité, rien ne peut empêcher Sepp Blatter de continuer. D’ailleurs une délégation CAF-FIFA est déjà à Yaoundé pour mettre en place le comité de normalisation tant décrié.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com