Basket-Ball Tony Parker : « on jouait comme des tapettes ! » Un dérapage ?

tony_parker_basketball

Comme Africa Top Sports.com l’a rapporté dès hier, l’Espagne a été battue  par la France qui a eu beaucoup de chance et qui peut remercier une nouvelle fois Tony Parker.

Ce dernier a marqué 32 points des 75 points des Tricolores contre 72 pour l’Espagne.

La France est  donc en finale contre la Lituanie après avoir été menée  pendant tout le match. 

Dans l’autre demi-finale La Lituanie a battu la Croatie  beaucoup plus facilement : 77-62.

Les propos d’après match de Tony Parker suscitent quelques réactions notamment ce passage : «A la mi-temps, on a pris la parole avec le coach. Je trouvais qu’on jouait comme des tapettes. On veut l’or, il ne faut pas se tromper d’objectif, battre l’Espagne c’est bien, mais ce n’est pas fini.»

On retiendra aussi : « Il ne faudra pas voir la vidéo de la mi-temps parce que que j’étais très énervé dans le vestiaire. J’avais l’impression qu’on avait peur. J’ai dit à mes coéquipiers qu’un match c’est long, très long, et je suis bien placé pour le savoir avec ce qui m’est arrivé avec les Spurs. Mais en deuxième mi-temps… je suis tellement fier de mes coéquipiers, ça rend la victoire encore meilleure. On a bien réagi, on a continué à y croire et ça n’est pas facile face à une équipe comme l’Espagne quand elle a quatorze points d’avance et que tu joues aussi mal. Je ne sais pas pourquoi. j’y croyais…»

Vincent Collet (entraîneur): En première mi-temps, on n’a tenu que par la grâce de Tony (Parker) et on sentait bien que si on ne se lâchait pas, il n’y avait pas d’autre issue que la défaite. Donc à la mi-temps, on s’est dit de simplement jouer, se relâcher, défendre chaque possession, et jouer jusqu’au bout quoi qu’il arrive, sans peur. L’adresse est revenue, on a eu de la réussite. Et on a défendu comme des morts de faim jusqu’au bout. Ce qu’on a fait en prolongation, c’est phénoménal, avec pas de taille. C’est le destin. Il y a des moments où ça bascule. Maintenant, il y a une autre équipe aussi forte qui nous attend. On n’a pas du tout le même état d’esprit qu’il y a deux ans.»

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS