Amerique du Sud Brésil 2014 : 111 ouvriers maltraités libérés vendredi

bresil-2014-300x183Les révélations faites par The Guardian sur les conditions de travail des ouvriers étrangers à Qatar sur le site qui abritera le Mondial 2022 continuent de susciter des réactions. RFI a passé ce samedi sur ses ondes une enquête  réalisée sur les traitements « proches de l’esclavage » infligés aux ouvriers migrants qui travaillent sur le chantier de modernisation de l’aéroport de Sao Paulo, ville qui accueillera en 2014 le match d’ouverture de la Coupe du monde.

111 employés  migrants traités comme « des bêtes », qui vivent sans eaux courante, ni salaire fixe ont été libérés vendredi par l’Etat brésilien et renvoyés à leurs lieux de provenance. Ces ouvriers maltraités ont bénéficié chacun d’une indemnisation d’environ 2.000 euros selon RFI qui a révélé l’information.

Renato Bignami, le chargé  du programme d’éradication du travail forcé raconte la mésaventure des  travailleurs. « Ils ont été transportés jusqu’ici dans des bus clandestins. Ils ont dû payer entre 100 et 150 euros. En échange de cette somme, on les convoyait jusqu’à Sao Paulo et on leur promettait un emploi », explique-t-il.

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com