Afrique Bruno Metsu: le Sénégal dit adieu à son plus beau palmarès mondial – Vidéo

Ce but, cette danse et cette délivrance d’un pays et de tout un continent. C’est encore comme hier. Ces images d’une équipe sénégalaise qui venait de tenir tête aux champions du monde en titre, la France. A la tête de cette équipe, un homme dont on pleure le décès ce jour.

792385_639854949368968_484784657_oSortie victorieuse de sa Coupe du monde quatre ans plus tôt et d’un Euro remporté sur le fil contre l’Italie, la France avait certes baissé de niveau mais restait toujours redoutable. D’ailleurs, personne n’y croyait vraiment à un exploit de jeunes sénégalais fougueux et qui découvraient le premier Mondial de leur histoire. Il fallait se faire plaisir et jouer sans pression. C’est surement le discours tenu ce jour-là par Bruno Metsu à ses hommes.

On l’aimait déjà à la CAN 2002 !

Et pourtant, quelques mois plus tôt, le Sénégal faisait sensation à la Coupe d’Afrique des nations. Une compétition survolée par des joueurs exceptionnels. Un El Hadj Diouf tout aussi talentueux que fantasque, un Khalilou Fadiga avec un pied gauche magique, un Salif Diao toujours volontaire, les leaders Ferdinand Coly et Aliou Cisse voire Lamine Diatta pour insuffler l’expérience à la jeune garde, qui ne rêverait pas d’avoir une équipe pareille à sa disposition. Et même si l’aventure s’est arrêté en finale seulement dans le tirs au but contre le Cameroun, le continent savait qu’il tenait là une nouvelle génération de joueurs qui vont faire parler d’eux.

Bruno Metsu également se dévoilait à la face du continent. Ses cheveux dans le vent, ses grands gestes sur le banc et cette communion avec ses joueurs dès qu’un but était marqué; ces images ont fasciné le continent. Pourtant, il venait de débarquer en Afrique avec un court passage à la tête de la Guinée. Alors quand Pape Bouba Diop reprend pas deux fois le déboulé sur le côté gauche de Diouf dans les buts de Barthez, toute l’Afrique explose. L’aventure ne faisait que commencer. Le Sénégal tient tête au Danemark et à l’Uruguay pour obtenir son ticket pour le prochain tour du Mondial coréen.

3 cancers pour un seul homme !Senegal team mates, Lamine Diatta (L), Salif Diao (C), Khalilou Fadiga (R Rear) dance on Papa Bouba ..

Pour la première fois depuis 1990 et le quart de finale du Cameroun, un autre pays africain se hisse dans les 16 meilleurs de la planète. les Lions de la Teranga venaient de réussir l’exploit de se qualifier en dominant la Suède en huitièmes après les prolongations. Suspense intenable pour le continent jusqu’à ce second but d’Henri Camara. Plus rien ne pouvait leur arriver. Metsu gardait pourtant son calme. Comme disait-il déjà après avoir battu la France: « Ce match on l’avait rêvé, on l’a préparé et on l’a réalisé. C’est une grande satisfaction pour tout le monde et pour tous les joueurs. Il y a maintenant deux cols importants à passer, le Danemark et l’Uruguay. On va essayer de gérer ce bon résultat. Il faut que les joueurs comprennent qu’on peut se qualifier pour le prochain tour. Il faut avoir la foi. »

les Lions de la Teranga s’inclinent en quarts contre la Turquie avec un but en or de Yilmaz. Mais la foi ne le quittera donc jamais Bruno Metsu. Comme quand on lui annonce qu’il est atteint de trois cancers (foie, poumon et colon) et qu’il ne lui restait que trois mois à vivre. Comme on dit en Afrique: « Un lion ne meurt pas, il dort« , Bruno Metsu dort !

Retour sur le parcours du Sénégal au Mondial 2002

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com