Afrique Le football italien et les Noirs: Le racisme ne doit plus avoir droit de cité

gereeeLe derby As Rome-Naples, comptant pour la 8e journée de la série A italienne,  vient de se terminer avec la victoire des Romains (2-o). Et sans nul doute, l’homme de la première mi-temps aura été Gervais Yao Kouassi, alias Gervinho. Un Africain qui fait vibrer la capitale italienne! Les choses  seraient-elles en train de changer dans un pays longtemps considéré comme raciste?

Il aura marqué la première partie de la rencontre de ce vendredi entre l’AS Rome et Naples. Lui, c’est Gervinho, l’attaquant dangereux de la Côte, le poison des défenses.

Et pourtant, le racisme a encore la peau dure en Italie

D’origine congolaise, la nouvelle ministre italienne de l’Intégration,Cécile Kyenge Kashetu, est la première femme de couleur au gouvernement. Depuis sa nomination et Cécileencore plus depuis qu’elle veut assouplir les lois anti-immigration votées par la droite en 2002,  elle est victime d’insultes racistes.  « C’est un choix de merde« , a déclaré Mario Borghezio, député européen de la Ligue du Nord. « La ministre Kyenge doit rester chez elle, au Congo. C’est une étrangère dans ma maison« , a de son côté déclaré Erminio Bosco, un ex-sénateur de la Ligue du Nord. Après  les insultes et un appel au vol, Cecile Kyenge avait  essuyé en juillet dernier un jet de bananes lors d’un meeting. Un acte qui avait suscité l’indignation dans la classe politique et sur les réseaux sociaux.

Ca doit changer!

Des comportements que Cécile Kyenge elle-même veut contribuer à changer dans une Italie qui s’ouvre de plus en plus. Mario Balotelli, d’origine ghanéenne, est aujourd’hui incontestablement une pièce maîtresse au sein de l’équipe nationale italienne. De plus, l’histoire du football italien (championnat) s’écrit depuis plusieurs années avec les Africains. Les George Weah sont passés par là.

Par ailleurs, l’Italie se trouve aujourd’hui confrontée à l’épineux phénomène de l’immigration clandestine. Récemment, plus de 230 immigrés clandestins avaient péri au larde de Lampedusa. Des obsèques dites nationales avaient alors organisées pour ces pauvres âmes.

Il faut dès lors revoir la politique sur l’immigration et faire en sorte que les comportements racistes soient bannis à jamais dans un pays qui ne peut plus faire sans la race noire. L’exemple de Bayan Mahmud, l’immigré clandestin ghanéen, devenu aujourd’hui joueur de foot en Argentine est très édifiant.

 

 

 

 

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports