Afrique LDC-Anderlecht/N’Sakala: « Si les Parisiens sont arrogants notre motivation s’en trouvera décuplée »

174006184_B971023449Z.1_20130912163343_000_GN6184UL5.2-0Ce mercredi, à l’occasion de la 3ème journée de Champions League, le PSG se déplacera à Bruxelles pour affronter le Sporting Anderlecht.
Sous l’impulsion de Zlatan Ibrahimovic et la forme resplendissante d’Edison Cavani, les Parisiens pulvérisent tout en Ligue des Champions. Après deux victoires en autant de match, les Franciliens dominent leur groupe et son leader de la poule C. Le PSG débarque en Belgique avec la faveur des pronostics. Les hommes de Laurent Blanc feraient un grand pas vers une qualification pour les 8es de finale en cas de succès ce mercredi soir.

 

 

Anderlecht de son côté devra montrer un tout autre visage après un début catastrophique dans la plus prestigieuse compétition européenne pour défendre ses chances face au PSG. Les Mauves pointent à la dernière place du groupe avec deux défaites en autant de rencontre et zéro point au compteur.
Anderlecht ne reçoit pas le PSG dans les meilleures dispositions. Les Bruxellois en sont conscients, un gouffre sépare les deux clubs mais les Belges n’ont pas l’intention de baisser les bras pour autant.

 

 

Pour Francis N’Sakala, le Paris Saint-Germain est plus fort sur le papier. c’est pas  Cheikhou Kouyaté qui dira le contraire. Mais selon le défenseur Franco-Congolais, sur le terrain, le champion de France en titre devrait vendre très chère sa peau pour venir à bout des Mauves.
« Il y a forcément une appréhension quand on reçoit un adversaire aussi fort que le PSG. J’espère que les Parisiens viendront à Bruxelles en se disant que c’est gagné d’avance », a d’abord lancé Francis N’Sakala dans Le Soir relayé par la RTBF.

 

 

« S’ils sont arrogants notre motivation s’en trouvera décuplée. Il faudra à tout prix éviter de se prendre une claque. Il faudra garder le ballon le plus possible et calmer le jeu dès le début. »
« Comme toute équipe ultra-offensive, le PSG a des points faibles à exploiter. Paris a aussi connu des moments de faiblesse en Ligue 1. J’y crois. J’espère que la pression ne nous paralysera pas. Avec Troyes, le fait d’avoir tout à gagner contre le PSG nous avait libérés. Pourvu que cela soit pareil avec le Sporting. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com