Afrique « Je n’ai aucune illusion », Patrick Mboma ne vend pas cher la peau du Cameroun au Brésil

Voilà qui devrait alimenter les débats au Cameroun dans les prochaines semaines. Patrick Mboma, ancien international, ne croit pas un seul instant à quelconque exploit du Cameroun au Mondial 2014. Une compétition pour laquelle les Lions indomptables se sont qualifiés dimanche après une brillante victoire 4-1 sur la Tunisie.

mbomaAvec 56 sélections et 33 buts, Mboma est très bien placé pour parler des Lions indomptables. Une sélection avec laquelle il a notamment remporté la Coupe d’Afrique en 2000 et 2002. Et il es très lucide sur le potentiel actuel de l’équipe. « Alors bien sûr que le jour du match, pas un Camerounais n’était pas à fond derrière son équipe, moi le premier. Mais je n’ai aucune illusion et je n’attends rien de notre parcours en Coupe du Monde. Une surprise comme en 1990 ne sera pas possible. Oui, je voulais qu’on y aille, mais pour le bonheur de 20 millions de personnes et de 23 athlètes qui en rêvent. Pas pour en attendre quelque chose« , dévoilé t-il sans détour à FIFA.com.

« Cette qualification, l’arbre qui cache la forêt »

Patrick Mboma ne mâche pas ses maux. Le Cameroun ne fait plus le même poids qu’auparavant, car cette équipe connait trop de problèmes en son sein. D’ailleurs, on se rappelle que vendredi, Samuel Eto’o et les Song ont du fumer le calumet de la paix avant le rendez-vous décisif. Le consultant de Canal+ ne s’y trompe: « Cette qualification est peut-être l’arbre qui cache la forêt« .

« Pendant des années, l’aura passée des Lions a permis de véhiculer une image obsolète, celle d’une nation phare et modèle du football africain. Mais le peuple est lassé, il n’est plus possible de le leurrer. Les gens en ont marre et il y a encore deux, trois semaines beaucoup se disaient même qu’il serait préférable qu’on n’aille pas à la Coupe du Monde« , explique le Ballon d’Or africain 2000.mbomaa

De quoi doucher les attentes de Samuel Eto’o qui est sur que le Cameroun fera mieux que le Ghana au Brésil l’an prochain. Mboma dévoile les carences de l’équipe entrainée par Volker finke: « On a la chance d’avoir un réservoir sans fond, donc on arrive toujours à sortir des joueurs. Mais regardez l’équipe actuelle, il n’y a personne au niveau au poste de latéral droit ou pour occuper tout le couloir dans un 3-5-2, donc forcément le jeu bascule à gauche. En attaque, il y a des jeunes qui arrivent mais ils ne font qu’émerger et je ne suis pas sûr qu’ils puissent assurer la relève des générations précédentes. Nous avons huit milieux récupérateurs mais personne pour animer le jeu et donner les ballons. Résultat, c’est Alexandre Song qui doit souvent s’y coller, ce n’est pas normal« .

Bref, il y a du boulot pour le Cameroun qui a encore 7 mois pour faire mentir Mboma.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com