Afrique Qatar 2022 : Blatter tacle tout le monde, y compris les entreprises européennes

BlatterLa situation des ouvriers travaillant sur les chantiers de la Coupe du monde 2022, on n’en parlera jamais assez. Le Qatar est accusé d’esclavagisme. Et la Fifa, qui a attribué l’organisation de la compétition, est aussi pointée du doigt. Son président, Joseph Blatter, répond à tout le monde.

En conférence de presse, Monsieur Blatter a épinglé la France et l’Allemagne. «La France et l’Allemagne, les pays qui commandent en Europe, ont fait pression pour organiser ce tournoi (la Coupe du monde 2022, NDLR) au Qatar.», a déclaré le patron du football mondial, répondant ainsi aux nombreuses critiques qui ont jailli sur les conditions de travail sur les sites qui ont abriteront le tournoi.

Certainement las des nombreuses critiques qui fusent de toutes parts contre lui et son institution dans le dossier qatarien, Blatter a laissé entendre que la situation des ouvriers est une responsabilité partagée. «Les politiciens européens, les gouvernements, auraient aussi dû exprimer leur opinion, c’est trop facile après de dire que toute la responsabilité est sur la Fifa. N’oublions pas que de grandes entreprises européennes travaillent là-bas, et les entreprises sont aussi responsables de leurs travailleurs», a t-il ajouté.

Un rapport d’Amnesty international  a dénoncé les conditions des travailleurs étrangers, à une résolution sur le sujet que le Parlement européen a voté jeudi.  Un autre rapport de mission au Qatar du rapporteur spécial de l’ONU sur les droits des migrants, François Crépeau, épingle davantage l’Emirat gazier. Le Qatar parle à son tour d’accusations « exagérées » et s’engage à mieux faire.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports