Football RD Congo / TP Mazembe: un talent en perte de vitesse, qui pour sauver le soldat Mputu ?

« Mputu meilleur joueur africain », « Mputu au même niveau qu’Eto’o et Drogba ». Il semble désormais loin le temps où la pépite du football congolais faisait l’unanimité auprès des fans du continent. Trésor Mabi Mputu est devenu un joueur ordinaire, désormais incapable de sortir son équipe des situations difficiles.

mtptuSamedi dernier, le tout Puissant Mazembe perdait le trophée de la Coupe de la Confédération de la CAF contre le CS Sfaxien. Ceci malgré une victoire 2-1. Un succès inutile car après la défaite 0-2 du match aller, les Corbeaux devaient inscrire 3 buts sans en encaisser. La tâche était difficile mais surtout pas impossible pour une équipe congolaise qui jouait à domicile. L’entame de match est idéale : 2 buts en 20 minutes puis rien.

Un malaise Mputu ?

Malgré une seconde période riche en occasions, les Corbeaux ne sont pas arrivés à mettre ce seul but synonyme de victoire et de trophée. Ce seul trophée qui manque encore au palmarès du club. Symbole de cette maladresse devant les buts, un seul homme : Mputu. Joueur côté sur le continent depuis de nombreuses années mais qui a finalement perdu ce statut contre celui d’un joueur ordinaire. Car dans cette double confrontation contre les Tunisiens de Sfax, le capitaine des Léopards du Congo a tout fait sauf être décisif. malgré une technique toujours hors pair.

A l’image du match aller où il n’a quasiment pas existé, Mputu a de nouveau traversé la rencontre retour telle une ombre. Il n’est plus aussi indispensable au TP Mazembe. Inquiétant ? D’ailleurs son entraineur semble d’avis. Mputu n’est plus le même et les Corbeaux font désormais avec. « Il a également compris que l’équipe pouvait gagner sans lui, et cela l’oblige à travailler encore plus », confiait Patrice Carteron à Jeune Afrique avant la finale retour.

Un départ envisageable ?

Paolo Maldini, Javier Zanetti, Ryan Giggs, ces joueurs légendaires qui ont juré fidélité à un seul et unique club forcent l’admiration. Même en Afrique un cas mérite le respect : celui de l’Egyptien Mohamed Aboutrika. Cependant, à aucun moment de sa longue carrière avec les Diables rouges d’Al Ahly, la légende des Pharaons n’a paru en dessous de ces possibilités. Mais chez Mputu, on sent une certaine lassitude. Celle d’avoir déjà tout donné pour un club de cœur. Au point de chercher désormais des ressources pour aller au-délà.mputum

Mais voir Mputu loin du continent n’est pas utopique. Ce n’est d’ailleurs pas faute d’avoir essayé. Mputu a réalisé des tests déjà à Arsenal et nombre de fois en Belgique. Si à chaque fois le Congolais a convaincu les techniciens, il est toujours rentré au pays. La faute soit à un souci de langue, soit au climat de ses lieux d’accueil. Bref, de jour en jour, la possibilité de voir un jour ce joyau du football africain évoluer à Arsenal, Valence, Anderlecht voire à Lille s’amenuise. Lui-même n’en parle pas beaucoup. Mais il ne se voit pas non plus jouer ailleurs en Afrique qu’à Mazembe : « Je ne jouerai plus en Afrique après Mazembe ». De quoi refroidir le club angolais de Kabuscorp. On aura tout tenté.

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. Courage les corbeaux nous sommes derriere vous. Vous avaient fait notre fierte.

  2. Je meurais bien voir cette phenomene jouer dans un autre club pas toujour chez tpm.

Comments are closed.