Afrique George Weah : « Wenger, je lui dois ma carrière »

weahGeroge Weah, ancienne icône du football africain, est entré au Salon de la Fama, situé à Pachuca au Mexique. L’ancien joueur de Paris Saint-Germain est en compagnie de ses ex-coéquipiers Franco Baresi et Paolo Maldini.

Interrogé sur sa carrière, l’homme politique libérien et Ballon d’Or 1995 a rendu un hommage à son ancien coach, Arsene Wenger, entraineur de Monaco à l’époque.

« Quand je suis arrivé à Monaco, j’étais le troisième étranger, je savais donc que je disposerais de peu d’opportunités de me montrer. Mais quand Mark Hateley s’est blessé, Wenger n’a pas douté et m’a titularisé. Il m’a dit : « J’ai confiance en toi, si tu travailles, tu seras un grand joueur, une référence mondiale ». Et puis, Wenger ne m’a pas seulement considéré comme un joueur mais comme un véritable fils. Il me donnait beaucoup de conseils, notamment sur la manière de gérer ma vie quotidienne. Je lui dois ma carrière. Il faut aussi se rappeler que quand Monaco me recrute, j’évoluais comme ailier. C’était mon poste au Tonnerre Yaoundé. Wenger m’a dit qu’avec ma capacité de pénétration et ma technique, j’avais tout pour devenir un grand avant-centre ».

Le Liberia va t-il connaitre encore un joueur de la trempe de George Weah ?

Le «Salon de la Fama» est basé au Mexique à Pachuca, ville où est apparu le football au Mexique par des mineurs venus d’Angleterre. Le club de Pachuca est vieux de plus de 100 ans et l’ancien avant-centre du Real Madrid, Hugo Sanchez, en est aujourd’hui l’entraîneur. Le centre dédié au football a été créé l’an dernier avec le parrainage de Sepp Blater, président de la Fifa.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com