Afrique La lutte anticorruption dans le sport au cœur du Forum Doha GOALS 2013

La seconde édition du Forum Doha GOALS se tiendra au Qatar, pays hôte du Mondial 2022, du 9 au 11 décembre 2013. Cet appel à l’action rassemblera plus de 1500 participants issus du monde du sport, de la politique, de l’économie et des médias. Plusieurs personnalités du continent africain y sont invitées. Parmi elles, Roger Milla. 

DohaObjectif et sujets à l’ordre du jour

Le Forum Doha GOALS 2013 sera placé sous le signe de l’action : l’objectif de cette édition sera de produire une feuille de route encourageant des avancées économiques et sociales concrètes par le sport. Des propositions d’actions internationales seront élaborées sur des grandes thématiques telles que  la lutte contre la corruption dans le sport,  le financement et l’organisation de grands événement sportifs internationaux,  la meilleure allocation des profits générés par le sport, le rôle du sport dans l’éducation, la réinsertion par le sport, les avancées de la médecine sportive, la promotion de la diversité et de la solidarité ou encore l’influence du sport sur la culture. La mise en place de réunions de travail permettra de faire ressortir les meilleures pratiques sur ces thématiques selon le domaine d’expertise de chacun des participants.

Le groupe d’experts invités, qui compte également Ronald K. Noble , secrétaire général d’Interpol , Michele Verroken , directeur général de l’intégrité sportive et membre du conseil d’administration de la Fédération des Jeux du Commonwealth ( Royaume-Uni ) et Jean-François Vilotte , président de l’ARJEL (France ) , planchera sur la nécessité de nouvelles et meilleures méthodes de prévention, de détection et de répression pour lutter contre les paris illégaux et les matches truqués dans le sport .

 L’ancien chef de la police Sir Ronnie Flanagan, qui a présidé l’Unité anti-corruption de la CPI depuis 2010, a déclaré: «Je suis impatient de partager mes expériences de lutte contre la corruption dans le cricket à Doha GOALS. J’ai vu de première main comment la question peut s’infiltrer dans le sport à travers les frontières internationales, et identifié qu’une collaboration entre les parties prenantes est essentielle dans la lutte contre les paris illégaux et les matches truqués « .

Doha GOALS est une occasion de partage des meilleures pratiques avec une communauté de décideurs et de responsables gouvernementaux , chefs d’ entreprise , des athlètes , des ONG et des étudiants et aider à définir de meilleures méthodes de prévention, de détection et de répression pour lutter contre la corruption dans le sport .

La corruption dans le sport: une gangrène à combattre à tout prix

La corruption dans le sport étant devenue une comme une règle ces dernières années, le groupe se penchera également sur les moyens pouvant permettre aux organisations de recueillir de meilleurs renseignements et comment les organismes d’application de la loi peuvent apporter davantage d’enquêtes à des conclusions fructueuses. Et dans le droit fil du Forum Doha GOALS,  l’attention se focalisera aussi sur comment les groupes sportifs et les gouvernements peuvent mieux travailler ensemble afin d’apporter une réponse rapide et coordonnée au cas où des cas de corruption venaient à être détectés.

Cherie Blair a déclaré : «Le sport est une force pour le bien, il rassemble les familles et les voisins, unit les régions et les pays, et encourage la concurrence entre les groupes et les nations qui pourraient autrement ne pas s’engager avec l’autre. C’est aussi un outil génial pour motiver les jeunes, nous garder en bonne santé et bâtir l’unité ».

« C’est pourquoi, poursuit-il, la flambée de la corruption dans le sport à travers des activités comme le trucage de matchs est si grave : son énorme impact négatif met tous ces gains à risque. La corruption dans le sport est un problème mondial qui franchit les frontières nationales et constitue un casse-tête pour les tribunaux nationaux. La puissance de l’Internet et syndicats internationaux du crime organisé font que nous ne pouvons pas, et ne devons pas, ne pas être sensibles à cette menace. Il doit y avoir une approche internationale consensuelle des organisations sportives, des régulateurs et des gouvernements, au risque de perdre  une partie de la magie que le sport apporte « .

Un aperçu sur l’initiative elle-même

Fondé en 2012, le Forum Doha GOALS  a été conçu et produit par l’Aspire Zone Foundation et Richard Attias & Associates. 125 intervenants de renommée internationaleFormer French President Sarkozy sits as Attias, founder and president of Cecilia Attias Foundation for Women, and Sarkozy's ex-wife, walks past during official opening ceremony of Doha GOALS forum in Doha avaient animé les débats et échangé sur l’apport du sport en tant qu’outil de progrès social et de développement économique.

Des légendes sportives sont attendues cette année. A l’image des médaillés d’or olympique Michael Johnson, Jonathan Edwards et Pamela Jelimo, des médailles d’or de gym Nadia Comaneci et Bart Conner, le triple champion de saut en hauteur paralympique, Bin Hou, le sextuple vainqueur du tournoi du Grand Chelem de tennis Boris Becker et le record mondial du record de 800 et 1000 mètres Wilson Kipketer.

Le premier Forum de Doha a réuni plus de 2000 participants, dont Ali Bongo et Nicolas Sarkozy, respectivement Président gabonais et ancien président français, venus de 60 pays, dont 400 étudiants internationaux et 400 étudiants qataris. Le président de la Fifa, Sepp Blatter et Lord Coe, président du comité d’organisation de Londres 2012, ainsi que les champions sportifs tels que les multi-médaillés d’or olympiques Ian Thorpe et Carl Lewis faisaient partie des orateurs à ce premier forum.

En marge du forum, un sommet réunissant les principaux ministres des sports du G20 se tiendra sur le thème de l’éthique dans le sport.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports