Cameroun Cyclisme / Cameroun : vers de nouvelles élections à la Fédération

CyclismeCamerounLes élections seront reprises à la Fédération camerounaise de cyclisme (Fécacyclisme). C’est la conséquence d’une injonction de l’Union cycliste internationale. Dans une correspondance, elle exige que François Njélé, le président qui tenait les rênes de la Fécacyclisme avant de se voir priver d’élection au début de l’année 2013 par le ministre des sports Adoum Garoua, retrouve son siège et organise de nouvelles élections. « L’Uci estime que M. Njélé a été évincé du processus électoral sans preuves. On l’accusait de détournements, de malversations financières qui n’ont pas été démontrées. Aujourd’hui, l’Uci s’appuie sur ces éléments  pour dire que M. Njélé soit rétabli dans ces droits. Il lui revient de convoquer une assemblé générale », explique Honoré Yossi, premier vice-président et non moins fidèle de Moustapha Dogo, la tête de la liste qui avait battu celle des protégés de Njélé.

Ceux-ci n’avaient pas digéré leur défaite et le contexte de l’organisation du scrutin. C’est pourquoi, par l’entremise de Fabien Ateba Koungou, l’un des vaincus, ils vont écrire à l’Uci pour se plaindre. Comme on le voit, leur action porte des fruits puisque François Njélé est depuis le mois d’octobre revenu en grâce. Première victoire lors du Tour cycliste Chantal Biya. L’Uci contraint le ministre des sports et de l’éducation physique à confier la gestion de l’épreuve à l’ancien banni. Second succès : la Tropicale Amissa Bongo dont la gestion de l’étape camerounaise échoit à M. Njélé. Mais avant, il y aura eu l’assemblée générale.  « Njélé est en train de prendre contact afin devoir dans quelle mesure ces élections peuvent être réalisées », indique Honoré Yossi.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports