Europe Monaco : Le Guadeloupéen Isimat-Mirin «Rien n’est acquis »

isimatFélicité par Ranieri à l’issue de sa première titularisation sanctionnée par la victoire de Monaco face à Bastia,  Nicolas Isimat-Mirin avoue avoir trouvé le temps assez long. Le défenseur guadeloupéen a profité de l’absence d’Eric Abidal pour saisir sa chance.

«C’est vrai que j’avais l’habitude d’enchaîner les matches, mais dans un club au standing moins important (67 lors des deux saisons précédentes avec Valenciennes, ndlr). Je savais que mon heure allait venir, je devais me tenir prêt. J’étais sûr de mes qualités.»

Si Claudio Ranieri a d’ores et déjà annoncé le retour d’Abidal dans son onze pour la réception de Reims ce vendredi (20h30), Isimat-Mirin est «conscient qu’il y a une petite porte qui s’ouvre» pour lui, d’autant qu’Aymen Abdennour, recruté au mercato, et qui pointe toujours à l’infirmerie.

Après une bonne saison à Valenciennes, le défenseur a fait savoir qu’il a beaucoup appris en début de championnat.

«J’ai mis deux bons mois à bien digérer mon transfert. Je pensais peut-être que ça allait être plus facile, que j’allais pouvoir enchaîner comme je le souhaitais. Mais je n’ai pas du tout de regrets. Je ne vais pas dire que ça m’a mis une claque, mais ça m’a fait comprendre que rien n’est acquis.» Quand ses concurrents s’appellent Ricardo Carvalho et Eric Abidal, forcément, l’humilité est de rigueur. «C’est la grande classe. Avec Abidal, c’est un régal. La veille du match, il t’explique déjà comment ça va se passer ! Il te met vraiment dedans, et on démarre la rencontre sans prise de tête. A Bastia, il était déçu de ne pas jouer, mais il a fait la part des choses. Quand c’est pour le collectif il est toujours là.»

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com