Angleterre Fair-play financier: Man City et l’Uefa à couteaux tirés

C’est logiquement que Manchester City va être sanctionné par l’Uefa dans le cadre de fair-play financier. A l’opposé du PSG, le club anglais pourrait contester les sanctions proposées par les instances du football européen.

FOOTBALL : Manchester City vs Southampton - Premier League - 05/04/2014Selon une analyse de Sport.fr,  Manchester City serait, à l’image du PSG, susceptible aussi de s’acquitter d’une amende de 20 millions d’euros par saison pendant trois ans. En Ligue des champions, City aurait le droit d’inscrire seulement vingt-et-un joueurs au lieu de vingt-cinq, dont huit formés localement. Pire le club pourrait être interdit de Ligue des champions la saison prochaine. Enfin, son budget lors du prochain marché des transferts cet été serait limité.

Qu’est-ce qui explique cela?  Sport.fr croit savoir que l’Uefa et l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) soupçonnent le PSG et City de gonfler leur budget avec des sponsors qui leur sont directement liés. Le PSG a conclu un accord de 200 millions d’euros avec l’Autorité du tourisme du Qatar (QTA) et Manchester City a passé un contrat de 427 millions d’euros sur dix ans avec Etihad, la compagnie aérienne d’Abu Dhabi.

Une sanction lourde pour les objectifs du club

La direction du club a refusé de spéculer sur la décision à venir de l’ICFC. Le club reste dans l’attente comme l’a déclaré Manuel Pellegrini, l’entraineur, en conférence de presse. « Je ne sais rien à propos de ça. Ce n’est pas officiel, il n’y a rien à dire. Quand l’information sera officielle, nous analyserons ce qu’il adviendra. » Si les sanctions évoquées seraient confirmées, les Skylbues seraient forcés de vendre plusieurs de leurs vedettes afin d’alléger la masse salariale du club. Une punition qui pourrait mettre en péril les objectifs sportifs fixés par le club lors de son rachat par le Cheick Mansour en 2008.

Alors que City s’efforce à se rapprocher d’un déficit de 45 millions d’euros cumulé sur deux saisons, comme le demande l’UEFA (le club a perdu 186 millions lors de deux derniers exercices, ndlr), ses dirigeants estiment que de telles sanctions seraient disproportionnées et seraient prêts à contester la condamnation à venir. Contrairement au PSG qui a admis la surévaluation du contrat avec QTA. Malgré des dépenses évaluées à plus de 1 milliard d’euros en cinq ans, les dirigeants du club anglais ont insisté sur l’engagement de l’équipe vis-à-vis du fair-play financier.

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports