Brésil 2014 « Tout doit rester en interne »: la règle Deschamps pour le Mondial 2014

Les joueurs de l’Equipe de France sont avertis! Le linge sale doit se laver en famille tout le temps que durera le séjour français lors de la prochaine Coupe du monde brésilienne. 

téléchargementAncien joueur lui-même avant de devenir sélectionneur en passant par l’AS Monaco, la Juventus Turin et l’Olympique de Marseille, Didier Deschamps ne sait que trop bien ce qui se passe dans les coulisses quand les joueurs vont à des rendez-vous comme la Coupe du monde. Très réticent à l’utilisation des réseaux sociaux par les joueurs, le sélectionneur national fait également très attention aux journalistes, capables d’aller dénicher des histoires extra-sportives qui vont faire polémique et peuvent déstabiliser un groupe tout de même très fragile depuis 2010.

Alors, quand Le Monde interroge Didier Deschamps sur la présence d’un bordel à 500 mètres de l’hôtel de l’équipe de France, l’ancien joueur de l’OM et de la Juventus en profite pour sortir quelques armes préventives, au cas où… « Non, je ne le savais pas. Mais apparemment vous êtes mieux renseigné que moi. C’est bizarre, parce que vous devez fréquenter les mêmes endroits que les joueurs. Quand on va jouer en Ukraine, je sais aussi que les soirées des journalistes sont très animées. Curieusement, vous allez dans les mêmes endroits mais ça se sait moins. Souvent, j’arrive à le savoir quand même. Au cas où. Parce que vous pouvez avoir des dossiers sur les joueurs, mais j’en ai aussi sur vous. C’est bien ce qui se passe. Après, chacun fait ce qu’il veut », a livré Didier Deschamps.

Alors, le champion du monde 98, celui qui a écarté Samir Nasri pour le pèlerinage brésilien, a décidé d’appliquer une règle de vie pour cet été brésilien : « Ce qui se passe en interne, doit rester en interne ». Une règle qui n’a pas toujours été observée par le passé en équipe de France, et pas uniquement en 2010, puisqu’on se souvient qu’en 2002, alors que les Bleus étaient au sommet de la gloire, les dérives extra-sportives et même le contenu des entraînements à huis-clos étaient dans les journaux dès le lendemain.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports