Afrique Mondial 2014- Moussa Dembélé : « On s’entraîne à 100% »

1d6d3608a5bde2a14f1629569f1120fd-1349870941Moussa Dembélé est actuellement en stage avec la sélection belge en vue de la Coupe du Monde. Une fois n’est pas coutume le milieu de terrain des Spurs souffre de la cheville. Même s’il ne s’agit que d’une entorse, c’est une blessure qu’il a traînée durant toute la saison. Malgré qu’il ne soit pas à 100% de sa forme, l’international belge d’origine malienne a été appelé chez les Diables Rouge pour le voyage au Brésil. Et le joueur de Tottenham travaille dur pour être au point avant le début du Mondial 2014.

 

« Personne ne se retient, on s’entraîne bien !, a expliqué Moussa Dembélé au micro de la RTBF. On a besoin de ça parce que tout le monde doit être fit. On doit donc s’entraîner à 100%. Le coach le sait aussi, on s’entraîne deux fois par jour. Grâce à cela et aux matches amicaux, on va accumuler du rythme. Pour moi, personnellement, c’est important, car j’ai été blessé pendant deux mois et je n’ai pas beaucoup joué en fin de saison. Nous serons ainsi prêts pour la Coupe du Monde. Ceux qui reviennent de blessure doivent revenir de plus loin, c’est plus facile pour ceux qui n’ont pas rencontré de pépins physiques. »

Le Belgo-Malien n’a pas manqué d’évoquer l’attaquant de Lille d’origine kenyan Divock Origi, nouveau venu chez les Diables Rouges. « Origi, je ne le connaissais pas très bien, a ensuite avoué le joueur de Tottenham. Mais je peux constater à l’entraînement que c’est un joueur fantastique. Nous sommes très contents de pouvoir le compter parmi nous. Je pense qu’il a un très bel avenir devant lui, » confie le joueur avant de poursuivre sur le prochain match amical de la Belgique.
« La Suède, ce sera plus difficile que le Luxembourg, a repris l’ancienne vedette de l’AZ et de Fulham. Et avec nos deux entraînements quotidiens, nous serons sans doute un peu fatigués dimanche. La Suède est une très bonne équipe, ce sera un bon test pour nous. Je n’ai plus marqué depuis longtemps chez les Diables, mais cela ne me pose pas de problème. Si je peux être important pour l’équipe, c’est qui compte. Si on gagne la Coupe du Monde sans que je marque alors que j’ai aidé l’équipe, je serai content ! »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com