Belgique Vincent Kompany : « Personne ne pensait que ça allait être facile »

Vincent Kompany, Belgium

Vincent Kompany peut avoir le sourire. La Belgique débute de la plus belle des manières sa Coupe du Monde au Brésil. Les Diables Rouges ont souffert face à aux Fennecs d’Algérie mais les hommes de Marc Wilmots ont pu s’imposer (2-1).
Le plan de Coach Vahid Halilhodzic a failli marcher mais l’Algérie s’incline par deux buts à un après avoir mené au score pendant un bon bout de temps. Mais Vincent Kompany et ses coéquipiers ont fini par prendre le dessus. Le coaching de Wilmots avec l’entrée de Mertens et Fellaini a été fatal pour l’Algérie.
« Les dix-quinze minutes étaient crispées, c’était notre baptême du feu. Personne ne pensait que ça allait être facile. Franchement, on a beaucoup analysé l’Algérie, et on est sans doute l’une des équipes qui les a le plus tenus en respect. Ils ont bien joué le coup sur le penalty, c’était un ballon difficile à défendre. Mais à part ça, ils n’ont pas eu d’occasion…, » a analysé Vincent Kompany au micro de la RTBF.
Douze ans jour pour jour après l’élimination face au Brésil, les Diables ont entamé un nouveau chapitre. Marc Wilmots avait demandé à ses joueurs d’écrire leur propre histoire. Et pour ce premier acte, ils ont joué la carte du suspense. En difficulté face à une équipe algérienne bien organisée et rugueuse, les Belges, sans doute un peu tendus pour leurs débuts en Mondial, ont eu du mal à trouver leur tempo. Les montées de Mertens et Fellaini ont ensuite apporté un nouveau souffle aux Diables Rouges.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com