Afrique Ses affiches déchirées et retirées au Cameroun, Samuel Eto’o réagit

Eto'o

Samuel Eto’o serait-il devenu une persona non gratta dans son propre pays? La débâcle des Lions indomptables à la Coupe du monde 2014 ne rend décidément pas la vie facile à la star dans les rues de Yaoundé et autres villes du pays.

Samuel Eto’o n’est plus en odeur de sainteté au Cameroun. Le capitaine des Lions indomptables, dont l’image a été déjà écornée par l’affaire de son ex, continue de payer pour le fiasco des camerounais au Brésil. Après le retrait de son passeport par les autorités camerounaises, le joueur est maintenant victime d’un retrait de ses affiches des panneaux publicitaires dans la ville de Yaoundé.

Le communiqué du gouvernement camerounais, lu sur une radio privée de la place, souligne que ces affiches sont retirées ou déchirées pour « trouble à l’ordre public« . Sur les affichages, on pourrait voir deux images de Samuel Eto’o. Sur l’une, il était debout, et sur l’autre, il était assis. Arborant le drapeau camerounais autour de son cou.

Le message inscrit sur ces affichages rappelle les moments de gloire de l’ex international barcelonais. « Eto’o a quatre ballons d’or africains, Meilleur buteur de l’histoire du Cameroun avec 55 buts, Lion d’or africain: 2004, 2009, 2010 et 2011, Meilleur numéro 9 de l’histoire du FC Barcelone », sont ce que l’on pourrait découvrir sur ces panneaux.

Ces panneaux déchirés où on voyait les effigies de Samuel Eto’o dans les plus grands carrefours de la capitale politique camerounaise, il faut le rappeler, visaient à immortaliser le nom et les actions de cette grande icône du football mondial.

Les Samuel Eto’o a réagi à cette polémique: « J’ai appris que des fans posent des affiches en mon nom ces temps-ci à Yaoundé, pour le compte d’une radio. Je les en remercie mais je pense que contrairement au message des affiches, les Camerounais n’ont pas la mémoire courte. Après la coupe du monde que nous venons de vivre, il serait sage de laisser le temps faire son oeuvre et ne pas s’adonner à ce genre de propagande à polémique« , a déclaré celui-là même qui a longtemps fait la fierté du Cameroun et de tout le continent.

Pour rappel, les Lions indomptables du Cameroun ont fait une campagne peu glorieuse au Mondial brésilien. Eto’o et les siens ont perdu tous leurs trois matches de poule, respectivement face au Mexique (0-1), Croatie (0-4) et le Brésil (1-4). Pire, les lointains successeurs de Roger Milla se sont illustrés de la plus mauvaise des manières, lors du dernier match avec ce vilain coup de coude d’Alex Song ou encore cette altercation en plein match entre Assou-Ekotto et Moukandjo.  Une campagne truquée?Stéphane M’Bia, lui, l’a payé cash lorsqu’il a osé faire un tour au pays au lendemain de la débâcle au Brésil. Qui a dit que Camerounais supporte bêtement?

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

2 Commentaires

  1. Je suis a la rechercher

  2. Pingback: Quand Samuel Eto’o se compare à… Mandela | Construire un monde meilleur

Comments are closed.