Brésil 2014 Côte d’Ivoire : Lamouchi explique les sorties de Drogba et Gervinho

lamouchi

Depuis l’échec de la Côte d’Ivoire à la Coupe du Monde, le sélectionneur Sabri Lamouchi n’est jamais revenu sur cette élimination. Rentré en France, il s’est confié à Fraternité matin sur plusieurs aspects dont les sorties de Didier Drogba et Gervinho lors de la rencontre contre la Grèce et aussi sa relation avec la Fédération Ivoirienne de Football.

« Quand j’ai fait entrer Wilfried Bony, on s’est  retrouvé du coup avec cinq joueurs à vocation offensive (Didier Drogba, Kalou Salomon, Gervinho, Bony  et Yaya Touré), qui sont des joueurs très peu portés sur les efforts défensifs. A deux ou trois reprises, on aurait pu prendre deux ou trois buts et connaître le K-O. J’ai préféré retrouver l’équilibre en faisant entrer un milieu de terrain. Ça aurait pu être Salomon Kalou mais celui-ci n’avait pas joué le match contre la Colombie alors que Gervinho a disputé trois matchs en une semaine. Bien entendu contre le Japon, j’avais fait le bon choix, de même que contre la Colombie. D’après ce que j’ai entendu, l’équipe avait fait une bonne prestation, malgré la défaite. Mais trois jours après, tout est remis en question. Je ne vois pas les choses sous cet œil-là », a déclaré le technicien français.

« L’intérêt collectif prime avant tout. Quand je vois le Costa Rica qui fait sortir Campbell parce qu’ils sont qualifiés, c’est dire que l’intérêt collectif prime sur tout. Quand je vois Ozil sortir de l’équipe de l’Allemagne, c’est l’état d’esprit qu’il faut avoir. L’entraîneur fait des choix pour l’intérêt collectif. Donc faire sortir Didier ou Gervinho, ce n’était pas une sanction. C’était tout simplement parce qu’on devait garder le ballon, parce qu’on ne devait pas prendre de buts, parce que, entre-temps, les Grecs se faisaient menaçants. Donc, j’ai préféré rééquilibrer le milieu du terrain. C’est pourquoi, j’ai fait entrer Ismael Diomandé et Giovanni Sio », a-t-il poursuivi.

« Je n’ai jamais parlé de démission. J’ai tout simplement répondu à un journaliste ivoirien sous le coup de l’émotion. Mon contrat arrivait à son terme après la Coupe du monde. Et que c’était peut-être la fin d’une histoire. Je n’avais à aucun moment imaginé la fin de mon histoire avec la Côte d’Ivoire de cette manière-là », a conclu Sabri Lamouchi.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. Sabri laisse nous comme pardon depui ton arriver on comprend rien tu a tout gater

  2. lamochi laisse nous mtn tu na pa honte tu pa de garder le ballon sio et diomandé ont plus d’experiance que didier et gervais sale con tu ne connais rien foot . va te faire voir tu va le payer tres cher mn chere lamochi dit la mouche qui chi ok sal merde.

Comments are closed.