Asie Qatar 2022: Accusés, Blatter et la Fifa se défendent

Blatter

Quel pays va abriter la Coupe du monde 2022? Le sujet continue de faire couler encre et salive. Accusé d’avoir tenu des propos sur les liens supposés ou réels entre la Qatar et l’Etat Islamique, Sepp Blatter, le patron de la Fifa se défend. 

Le Mondial Qatar 2022 continue de faire polémique surtout en raison de la période de l’année où la compétition devrait se tenir. Sepp Blatter plaide en faveur d’un décalage de l’événement en hiver. Mais le journal allemand Der Spiegel, lui, croit savoir que Blatter  envisagerait plutôt une délocalisation de l’événement puisqu’il ne s’entendrait pas avec les dirigeants du Qatar. Des propos qu’aurait tenus l’homme à la tête de l’instance internationale, lors d’un dîner avec des responsables de la Fédération norvégienne, ont été relayés par le quotidien allemand : « Les Qataris sont arrogants, ils pensent qu’ils peuvent tout se permettre grâce à leur argent». Le journal germanique affirme aussi que Blatter regretterait la proximité supposée entre l’Etat islamique et l’Émirat.

La Fifa a répondu à ces affirmations par un communiqué : « En ce qui concerne l’histoire relatée par Der Spiegel, la Fifa tient à affirmer que les informations fournies ne reflètent pas ce qui s’est déroulé au dîner en question, qui a eu lieu au cours de la visite du président de la Fifa à Oslo en octobre. Les arguments avancés ne sont pas fondés. La Coupe du Monde 2022 aura lieu au Qatar. » Si, comme il est écrit, « les informations fournies ne reflètent pas ce qui s’est déroulé au dîner en question », le communiqué n’apporte pas un démenti catégorique au sujet des dires du président.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports