Angleterre Wenger: « Diaby a été détruit » par les tacles

Abou-Diaby

Abou Diaby s’est blessé 41 fois depuis son arrivée à Londres, en 2006. Mollet, cheville, genou… l’ancien pensionnaire de Clairefontaine a tout connu. Actuellement en convalescence, le milieu revient tout doucement.Son entraîneur, Arsène Wenger, est revenu sur l’origine de ses blessures.

Sans la série de blessures qu’il a connues, Abou Diaby aurait pu devenir l’un des meilleurs milieux de terrain au monde. Sur le plateau du Club du Dimanche sur beIN Sports, Arsène Wenger s’est exprimé sur son cas et revient sur la genèse de ses problèmes.

« C’est un joueur pour lequel j’ai énormément de respect. Vous vous imaginez, à chaque fois, il (Diaby, ndlr) revient, il se reblesse ensuite, mais il continue de travailler 6 à 8 heures par jour à l’entraînement », a-t-il confié. Le coach d’Arsenal, en place depuis 1996, a raconté ensuite l’anecdote qui a tout déclenché. « Il a été détruit par la compétition, par un mauvais tacle qu’on a jamais souligné. Un footballeur a besoin de sa cheville et de sa mobilité, à partir du moment où vous avez une mobilité restreinte, vous essayez de compenser. C’est le malheur qui est arrivé à Diaby. Il s’est fait tacler à Sunderland, il y a 6 ans de cela, un tacle assassin par derrière qui n’a jamais été sanctionné. Ce n’est pas un joueur fragile, il a juste été détruit. »

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports