Afrique Egypte: Violences meurtrières dans un stade, les Frères musulmans mis en cause

Frères musulmans

La justice égyptienne charge les Frères musulmans, suite aux violences meurtrières dans un stade de Caire, la capitale. La confrérie de l’ancien président Mohamed Morsi est accusée des faits de meurtres et d’incitation à la violence.

Cinq semaines après les affrontements qui ont fait dix-neuf victimes en marge d’un match au Caire, le procureur général égyptien a ciblé mardi dans son acte d’accusation des ultras du club de Zamalek ainsi que des membres des Frères musulmans, organisation interdite en Egypte depuis la chute de l’ancien président Mohamed Morsi en juillet 2013. Il est reproché aux seize accusés des faits de meurtres et d’incitation à la violence.

Le procureur général, poste éminemment politique en Egypte, estime que les accusés auraient provoqué des violences à l’extérieur du stade des Forces Aériennes avant le match Zamalek – ENPPI (1-1), afin de créer une atmosphère d’instabilité avant la conférence économique internationale qui a rassemblé ce week-end à Charm El-Cheikh des centaines d’investisseurs internationaux en présence du chef de l’Etat, le général Al-Sissi.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports