Afrique Togo / Commissions Ad’hoc: Horatio Freitas repousse l’offre, la FTF replique

horatio

Le comité de normalisation de la FTF (Fédération togolaise de football) a rendu public le 18 mars dernier un communiqué pour dévoiler les noms des membres des commissions ad’hoc qui devraient sur les règlements de litiges et les travaux de réflexions pour la modernisation du football.

Seulement voilà, certains membres proposés se désolidarisent de cette liste des commissions. C’est les cas de Akoussah Camelio, instructeur FIFA et l’ancien ministre des Sports, Horatio Freitas. Ce dernier semble repousser l’offre, après avoir dit « oui » : «Je n’ai pas apprécié que mon nom circule sur les médias alors que je n’ai rencontré personne pour prendre connaissance de tous les contours de ce que j’ allais faire. Je persiste et je signe, j’avais bien donné mon accord de principe mais de là, à m’utiliser comme un trophée contre un camp, je désavoue totalement et je n’apprécie guère cette méthode à la limite de l’honnêteté », a fait savoir l’ancien ministre des Sports sur Sports FM, une radio privée du Togo.

Réponse du berger à la bergère 

Une mise au point qui a fait réagir le comité de normalisation, qui a toute suite répondu par le biais de cette même radio. Par la voix de son secrétaire Général, Me Amazouhoun : « Le ministre Freitas avait été proposé pour travailler pour la commission pour réfléchir sur les grandes orientations et non pas travailler avec Antoine Folly, et il avait donné son OK et aujourd’hui, dire que son nom a été publié pour travailler avec Antoine Folly et qu’il ne sait pas si il y’a un contrat, s’il sera rémunéré tout ça, j’avoue que personnellement je suis tombé des nues. Ce n’est pas ce que j’attendais de certaines personnalités de ce pays pour faire redresser le football. Si après que son nom ait été publié, il a eu l’impression que ce n’est pas ce qu’il avait voulu, qu’est ce qui lui coûtait de passer un coup de fil à Antoine Folly pour s’assurer de ce qui est en train d’être fait. Alors tout ce que j’entends là, j’avoue que je suis assez surpris»

 Le ministre n’a pas apprécié

Après cette sortie médiatique, l’ancien ministre revient à la charge pour marquer sa désapprobation, vis-à-vis du comité de normalisation : « Quant au Togo, Horatio Freitas parle du Sport, je pense qu’il y’a des gens qui feront mieux de se taire ou même de se cacher. Je n’ai pas été cinq fois ministre des Sports, par hasard» a t-il martelé avant de poursuivre. Le fait que le comité de normalisation travaille seul contre une grande partie des clubs de D1 et D2. On ne peut pas diriger un comité d’une discipline sportive sans l’aval des présidents qui forment cette fédération. Ce sont les présidents des clubs D1 et D2 qui contestent les décisions d’Antoine Folly. Dans la vie, tout le monde peut glisser, il faut donner une deuxième chance aux gens. La FIFA a pensé faire »

L’association des Anciens joueurs et celle des entraîneurs disent aussi qu’elles n’ont pas fait de propositions pour les choix des personnes qui devraient les représenter. Le football togolais est loin de connaitre le bout du tunnel.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com