Athlétisme Lamine Diack: l’ancien président de l’IAAF mis en examen pour corruption

diack

Lamine Diack dans de sales draps. L’ancien président de l’IAAF (Fédération internationale d’Athlétisme amateur) a été mis en examen ce mercredi pour corruption. En compagnie de son conseiller juridique Habib Cissé, le Sénégalais est suspecté d’avoir touché de l’argent de la Fédération Russe pour cacher des cas de dopage.

Le juge Van Ruymbeke a perquisitionné les locaux de la Fédération internationale d’athlétisme à Monaco.

En août dernier, la chaîne de télévision publique allemande ARD et le journal britannique The Sunday Times avaient publié des informations selon lesquelles, sur cinq mille athlètes testés entre 2001 et 2012, huit cents présenteraient des valeurs sanguines « suspectes ou hautement suspectes ». Les sportifs russes et kényans étaient particulièrement visés. La Russie avait par la suite décider de ne pas aligner les athlètes soupçonnés sur les épreuves des Mondiaux de Pékin en Chine.

Lamine Diack avait alors botté en touche: «  »Il est ridicule de dire que l’on cache des positifs. Tout ce qui se fait aujourd’hui en matière de lutte antidopage vient de l’athlétisme. Elle est exemplaire, tout simplement parce que si le public ne croit plus en nos performances, nous sommes morts« , confiait-il à Jeune Afrique. Après 16 ans à le tête de l’IAAF, Diack a cédé son fauteuil au Britannique Sebastian Coe.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com