Afrique CAN U23- Algérie-Egypte : Houssam El Badry apaise la tension

photo_el_badry_28112015-600x390

C’est ce samedi au Sénégal que s’ouvre la CAN U23. Les huit qualifiés tenteront évidemment de décrocher le sacre pour succéder au Gabon, mais surtout de terminer au moins sur le podium afin de s’assurer leur billet pour les Jeux Olympiques Rio 2016.

L’Égypte, avec 11 participations au tournoi olympique, est le pays africain le plus expérimenté en la matière. Les Pharaons ont été placés dans le groupe le plus compliqué sur le papier de la CAN U23, avec comme futurs adversaires l’Algérie, le Nigeria et le Mali. Pour son entrée en lice dans cette compétition, l’Egypte sera face à l’Algérie dans un derby nord-africain, ce dimanche.

Le sélectionneur d’Egypte, Houssam El Badry s’est prononcé sur cette rencontre de demain face à l’Algérie. Le technicien égyptien n’a pas manqué d’évoquer  les objectifs des Pharaons dans cette CAN U23.

Avant toute chose, l’ancien joueur d’Al Ahly a voulu faire baisser la tension concernant la rivalité entre l’Algerie et l’Egypte.

«Avant toute chose, je tiens à rappeler les excellents rapports qu’entretiennent ces deux pays frères. Je souhaite vraiment que l’Algérie et l’Egypte seront les deux qualifiés de ce groupe. Après tout ce qui s’est passé et tout ce qui a été dit, je pense qu’il est primordial de montrer que nous sommes toujours des frères. Certes, dans un match de football, il se pourrait qu’il y ait de l’engagement, mais il faut absolument que les joueurs se maîtrisent sur le terrain, pour montrer au monde entier que nos deux peuples sont toujours des frères», a-t-il souhaité.

Concernant les conditions de jeu, « On joue d’habitude sur du gazon naturel mais on peut s’accommoder au synthétique. Le terrain et bon et les installations aussi ». Pour les objectifs il dira, « Le premier objectif des huit équipes qualifiées est d’aller aux Jeux Olympiques de 2016, le second concerne la compétition en elle-même », et d’ajouter, « toutes les équipes ont une histoire dans le football africain ». Questionné sur le match de demain face à l’Algérie, il a répondu, « On ne peut faire de calculs à partir du premier match, car il y’a encore le Nigeria et le Mali après ». Enfin sur sa façon de jouer, il a précisé, « J’aime le jeu offensif mais je ne vais pas négliger l’équilibre de l’équipe ».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Zandal Tarsout

    je ne croix pas .a ce qui avait dit houssame el badri car les égyptiens ont toujours mentie et nous sommes habituer a leurs mensonges les égyptiens ne disent pas ce qu’il pensent

Comments are closed.