Espagne Liga : C’est l’heure du Clasico, dernière chance pour le Real

Clasico

Match des matchs en Espagne, ce 232ème Clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid constitue la grosse affiche de ce weekend de football. Un Clasico n’est jamais un match comme les autres. Entre un Barcelone irrésistible à la maison et un Real qui remonte la pente et vise la deuxième place plus que jamais, l’opposition de samedi s’annonce prometteuse.

Second affrontement de la saison entre les deux géants du football espagnol, ce match hautement symbolique n’en sera pas moins profondément marqué par l’important écart existant entre les deux équipes au classement, où les Catalans comptent 10 points d’avance sur les Madrilènes à ce stade de la saison.

Comme bien souvent, ce sont les attaques qui devraient flamber au grand dam des lignes défensives. Même si la Ligue des champions revient dès la semaine prochaine (avec un match contre Wolfsburg pour le Real et un duel ibérique contre l’Atlético Madrid pour Barcelone), il semble presque certain que les deux entraîneurs aligneront leur équipe-type ce samedi car tout un chacun sait pertinemment qu’un Clasico ne se joue pas, mais se remporte !

Plus encore que la machine à marquer Cristiano Ronaldo, Karim Benzema est le joueur déterminant du rendement de l’attaque madrilène et par conséquent des résultats des Merengue. L’avant-centre international français continue d’assurer sous le maillot du Real. En écrasant le FC Séville lors de la dernière journée, le Real Madrid a démontré qu’il n’était pas mort dans la course à la deuxième place. Et si le titre semble toutefois inaccessible, pour Zidane et ses troupes rien ne semble impossible dans cette nouvelle journée à venir face à Barcelone.

Les Blaugranas, eux, réalisent l’une des meilleures saisons de leur Histoire, pouvant s’appuyer sur un trio d’attaque à la limite de la magie. Messi-Suarez-Neymar, une triplette déjà légendaire, et qui pourrait encore une fois briller face à une défense madrilène qui s’est montrée régulièrement friable cette saison.

La Maison Blanche pourrait bien broyer du noir samedi soir à la fin du Clasico de la 31e journée du championnat d’Espagne. Humiliés (4-0) au match aller à Santiago-Bernabeu alors que Messi était absent sur blessure, les hommes de Zinedine Zidane -qui a succédé à Rafael Benitez début janvier-, savent que le résultat dépend davantage des Blaugrana que d’eux-mêmes tant la machine catalane semble inarretable lorsqu’elle se met en action.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com