Afrique CAN 2017 : Le Gabon s’embrase, le Maroc pour accueillir la compétition ?

9f40dadd3472096994c954fbdeb7292a-1472723259

Le Gabon, qui doit accueillir la CAN 2017, est touché par des émeutes meurtrières après l’annonce de la réélection du président sortant Ali Bongo.

A 4 mois et demi du début de la grande messe du football africain, plusieurs affrontements ont éclaté mercredi entre forces de l’ordre et manifestants à Libreville après l’annonce de la réélection du président sortant du Gabon, Ali Bongo. En effet, l’élection présidentielle au Gabon a pris un tour dramatique dans la nuit de mercredi 31 août au jeudi 1er septembre, quelques heures seulement après l’annonce de l’élection du président sortant Ali Bongo Ondimba. Le pays retrouvera-t-il le calme avec le début de la CAN 2017 ?

Face à cette situation politique assez délicate, le résultat des élections pourrait provoquer des remous allant jusqu’à menacer le déroulement de la prochaine CAN 2017. Le pays est très endetté et connaît une crise sans précédent, notamment à cause de la chute du prix du pétrole menaçant ainsi assez sérieusement la CAN 2017 qui est l’un des grands projets du président Bongo.

Ce weekend, le train va entrer en gare avant son dernier voyage, destination Libreville. Il n’y aura pas de place pour tout le monde. Les derniers billets pour qualification seront distribués cette fin de semaine dans le cadre de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017.

Mais force est de constater que depuis la proclamation de la réélection de Bongo ce mercredi 31 août, un mécontentement grandissant a envahi les rues de Libreville qui s’est embrasée dans un climat que l’on peut qualifier d’insurrectionnel. Les médias étrangers évoquent même une guérilla urbaine. A quelques mois de la coupe d’Afrique des Nations cela ne sent pas bon au Gabon. Face à cette situation très tendue, et si le pays ne trouve pas son calme avant la fin de l’année, la CAF pourrait prendre une décision ferme en retirant l’organisation de la CAN 2017au Gabon.

Si éventuellement cela se produit, on se demande quel pays accueillera la compétition. Certains medias marocains pensent que la tenue de l’édition 2017 pourrait alors être attribuée au royaume chérifien. Pour rappel, le Maroc devait accueillir la CAN 2015 avant de refuser l’organisation pour cause de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Donc on peut dire que le royaume chérifien possède les infrastructures nécessaires pour accueillir la CAN 2017.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com