Afrique Coupe CAF –FUS / Regragui : « On va jouer l’attaque à outrance »

coupe-caf-walid-regragui

Les demi-finales retour de la Coupe CAF se disputent ce dimanche. A Lubumbashi, le TP Mazembe accueille l’Etoile du Sahel avec l’avantage d’avoir marqué chez elle. A Rabat, le FUS tentera face au MO Bejaïa de bonifier devant son public le nul vierge arraché en Algérie.

Le FUS aura donc à affronter, ce dimanche au Complexe Moulay El Hassan à Rabat, un MOB qui s’est rendu au Maroc avec la ferme intention de regagner le bercail avec le ticket de la finale de la Coupe de la Confédération africaine. Avisé, le FUS, lauréat de cette C2 continentale en 2010, sait à quoi s’attendre et le nul vierge de l’aller ne l’avantage pas outre mesure.

« Même si nous étions relativement bons au match aller, force est de reconnaître que le nul vierge ayant sanctionné les débats arrange beaucoup plus les affaires de l’adversaire, qui pourrait se qualifier en finale rien qu’en faisant match nul, par un but partout à Rabat. Depuis la fin de la première rencontre, je n’ai cessé de rappeler cela à mes joueurs ,» a indiqué Walid Regragui le coach du FUS.

Autant dire que tout reste à jouer et que pour les hommes de Walid Regragui, il s’agit avant tout de préserver leur cage de tout but qui aurait des conséquences désastreuses sur les chances de qualification. Pour parer à toute éventualité, le technicien r’bati a mobilisé ses troupes au lendemain du retour d’Algérie lundi.

« On va jouer l’attaque à outrance, étant donné que le match se jouera chez nous et que nous serons dans l’obligation de scorer pour se qualifier. Il faudra néanmoins rester vigilants derrière, en évitant notamment de commettre des erreurs, surtout à l’approche de notre surface de réparation », prévient-il encore.

Pour Walid Regragui, la tâche de la qualification pour la finale de la Coupe CAF n’incombe pas uniquement  aux joueurs alignés mais aussi au public appelé à venir en masse pour soutenir son équipe qui en aura grand besoin, surtout lors des phases difficiles de la partie. Et il y en aura certainement, car une place en finale n’est pas gagnée d’avance.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com