Afrique Mondial 2018 : Georges Leekens réserve une surprise aux Nigérians

algerie

L’Algérie joue son avenir samedi au stade dUyo  face au Nigeria pour le compte de la 2è journée (groupe B) des qualifications au Mondial 2018. Ce rendez-vous sera d’une extrême importance pour les Fennecs qui prétendent prendre part au mondial russe. Car en cas de faux pas dans la ville d’Uyo, au sud du pays, les coéquipiers de Yacine Brahimi et Riyad Mahrez, qui doivent faire face à quelques forfaits (Ghezzal, Boudebouz, Soudani) compromettraient grandement leurs chances de qualifications en Russie dans deux ans. Contraints au partage des points lors de la première journée face au Cameroun (1-1), le 9 octobre dernier au stade Tchaker de Blida, les Verts n’auront d’autre alternative que de se racheter à Uyo dans l’espoir de se repositionner dans ces qualifications.

Pour Georges Leekens, le sélectionneur des Fennecs, il faut impérativement se qualifier pour le Mondial 2018.  «Se qualifier pour la Coupe du monde de Russie est un défi pour moi. Je suis très ambitieux, un perfectionniste et un passionné qui veut bâtir une grande équipe. Je ne dis pas qu’on aura le niveau de l’Allemagne, mais vous savez très bien ce que vous avez réussi à faire face à cette même équipe. Vous étiez au Brésil et vous avez pu voir votre équipe à l’œuvre. On doit garder cette fierté pour pouvoir atteindre nos objectifs. Moi, j’ai ça dans mes gènes, et vous, Algériens, vous l’avez aussi dans vos gènes. Je ne suis pas un magicien mais un homme qui adore travailler. On va donc travailler très dur pour nous qualifier au Mondial de Russie,» a confié le technicien belge dans des propos relayés par Le Buteur.

Une défaite serait fatale pour l’Algérie d’autant que l’adversaire du jour pourrait les distancer de cinq unités à quatre journées de l’épilogue, d’où l’importance cruciale que revêt ce rendez-vous.

«Le Nigeria va jouer dans le dos de notre défense, on sait comment ils attaquent. Ils cherchent aussi à jouer entre les lignes, donc on doit être costauds. On a déjà commencé à décortiquer leur jeu. Je m’informe sur cette équipe, je suis responsable. Maintenant, je sais que nos joueurs sont touchés, ils veulent se racheter, j’ai eu écho de cela. On ne va pas tout dévoiler, sinon dans deux minutes l’entraîneur du Nigeria saura tout sur nos plans. On est Algériens, on doit être malins et intelligents, n’est-ce pas ? (Rires.) Même si parfois, ce ne sont pas toujours les plus malins qui gagnent. Et c’est ce que je veux introduire dans l’esprit de cette équipe».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !