Afrique France- Côte d’Ivoire : « Une confrontation chargée de symbolique », selon Dussuyer

michel-dussuyer

Après un nul face au Maroc lors de la deuxième journée des éliminatoires du Mondial 2018, la Côte d’Ivoire affronte la France ce mardi à Lens au Stade Bollaert pour un match amical. Les Eléphants ne comptent pas servir de faire-valoir pour l’équipe de France. Championne d’Afrique, la sélection ivoirienne veut briller.

« C’est une confrontation chargée de symbolique. C’est un match important en Côte d’Ivoire en raison de la proximité entre les deux pays et de la valeur de l’équipe de France. Maintenant, on a joué samedi soir au Maroc, on a eu 24 heures de récupération de moins que l’équipe de France, ça compte. On a de la fatigue aussi parce qu’on a fait un long voyage, toute la journée de dimanche, avec un choc thermique en arrivant. Ça fait beaucoup de paramètres, » a confié Michel Dussuyer, le sélectionneur des Eléphants.

Le technicien français n’a pas manqué d’évoquer l’importance de Serge Aurier au sein de la sélection ivoirien. « C’est un joueur important par le statut acquis à travers son travail. Aujourd’hui, il est dans un grand club en Europe, mais ça reste encore un jeune joueur. C’est quelqu’un qui a en lui une âme de leader, il prend sa place dans le groupe. On peut envisager, avec ses qualités humaines, qu’il prenne encore plus de place. On l’a souvent critiqué ici pour des erreurs qu’il a commises, mais c’est un garçon bien, avec un bon fond, quelqu’un de très apprécié dans le groupe ivoirien mais aussi dans celui du PSG. C’est quelqu’un qui sait se faire aimer, quelqu’un d’attachant. Il y a parfois des erreurs de jeunesse. »

Loin de la mauvaise image qu’il traîne en France, Serge Aurier ne pose pas de problèmes en Côte d’Ivoire. Pilier de la sélection ivoirienne, Aurier n’en reste pas moins un joueur à la fois talentueux mais difficilement gérable avec le Paris Saint-Germain. Le latéral droit des Eléphants jouit pourtant d’une réputation sans faille dans son pays, où ses supporters lui pardonnent volontiers ses frasques.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !