Afrique [Exclu] CAN 2016 Dames: Interview d’Enganamouit, Ballon d’or africain 2015

enganamouit

Avant-centre des Lionnes indomptables, Gaëlle Déborah Enganamouit a aussi participé à la victoire du Cameroun contre l’Egypte hier en ouverture de la CAN 2016 dames. Dans cet interview exclusive accordée au correspondant d’Africa Top Sports, le Ballon d’or africain féminin 2015  et attaquante du club suédois de Rosengard s’est confiée sur cette importante victoire, l’ambiance au stade, ainsi que sur l’ambition des Lionnes.

Premier match devant plus de 40000 personnes. Rencontre difficile ou pas ?

En football, rien n’est jamais aisé. Nous avons disputé une très belle rencontre face à l’Egypte malgré les ratés. Nous avions tout ce public. Nous nous sommes battues, je me suis battue. J’ai essayé de respecter les consignes données par le coach. Le plus important, ce sont ces trois points décrochés. Ça remonte le moral, ça met en confiance et ça galvanise d’entrée.

Jouer devant ce public, le Chef de l’Etat du Cameroun, Paul Biya, et son épouse qui se sont retrouvés pour la première fois au stade à l’occasion d’un match de football féminin, est-ce que cela met la pression ?

Il y a cette pression, mélangée à un plaisir de les voir nous regarder. Nous n’avions jamais joué devant lui. Par contre le public, on le rencontre tous les jours, on est avec lui dans les stades en club. Il est exigeant. Mais le regard du Chef de l’Etat et son épouse vous foutent cette pression même si à la fin, vous vous dites qu’il faut vous faire plaisir. Samuel Et’’o était là aussi pour nous encourager. C’est un grand-frère qui est toujours là pour nous et nous ne pouvons que nous réjouir. Nous avons vu que nous étions vraiment chez nous.

De nombreuses occasions mais toujours ce manque de précision au niveau des buts…

C’est vrai que nous sommes passées à côté de très belles choses. Nous devons restées concentrées parce que tout cela ne pardonnera pas pendant la compétition. Le moindre but loupé, la moindre occasion gâchée se paiera les secondes d’après. Je sais que le staff technique et le coach notamment remédieront à cette situation.
Le public n’a pas arrêté de scander votre nom. Contre l’Afrique du Sud, offrirez-vous une meilleure version de vous sur le terrain au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo ?

Aujourd’hui, ça n’a pas été la Gaëlle que tout le monde attendait. Je sais que je vais très vite me mettre à jour et ils auront une meilleure version de moi. Il y a de très belles choses qui arrivent. Cette rencontre face à l’Afrique du Sud s’avère complexe parce que c’est une équipe que nous avons souvent rencontré mais qui grandi de jour en jour. Je verrai la place que le coach me réservera dans cette équipe.

Etes-vous là pour défendre votre titre de Ballon d’or Africain féminin 2015 ?

Je suis là pour que le Cameroun soulève le trophée, pour que le Cameroun remporte le trophée de la CAN que nous organisons à la maison. Je ne suis pas là pour des trophées individuels. Je suis là pour que tout le pays soit fier de cette équipe. Et cela passe par l’apport de chacune d’entre nous. Nous avons beaucoup à prouver à cette compétition collectivement. Individuellement, on verra plus tard surtout que j’ai passé une bonne partie de la saison blessée en club. Dieu merci je suis de retour.

De notre correspondante à Yaoundé, Angèle Bepede

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !