Afrique CAN 2016 dames: Ghana-Afrique du Sud, le match pour l’honneur

img_1437

Ghana et Afrique du Sud s’affrontent ce vendredi 2 décembre 2016 au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé pour la troisième place (15h 30 UTC).

Ghana-Afrique du Sud, c’est l’histoire d’un  coach intérimaire qui veut sauver sa tête. Desiree Ellis, sélectionneur intérimaire des Banyana Banyana d’Afrique du Sud pour des journalistes de son pays présents au Cameroun, ses performances détermineront sa durée de vie comme sélectionneur même intérimaire de l’équipe féminine de football féminin d’Afrique du Sud. Huit matchs disputés. Six victoires pour le Ghana contre deux pour Afrique du Sud. Les deux équipes se disent très bien préparées pour ce match pour la troisième place de la 10e édition de la coupe d’Afrique des nations. Black Queens et Banyana Banyana sont venus pour l’ultime, le meilleur, le graal, le titre de champion d’Afrique. Mais, pas de chance, les deux doivent se départager autour d’une « petite finale » qui annonce des éclairs. Depuis le début de la compétition, le constat est clair : tous les pays progressent dans le football féminin. « Les dernières années, nous dominions l’Afrique du Sud. Cela ne signifie pas que nous le ferons aisément. Le dernier match de l’Afrique du Sud contre le Nigeria était impressionnant », reconnaît Yussif Basigi, sélectionneur des Black Queens. Une équipe conquérante d’Afrique du Sud que Janine Van Wyk veut voir troisième, coûte que vaille.

Ces deux équipes puent l’envie, la détermination. Elles affichent un parcours en demi-finale semblable. De grosses rencontres, pour tomber par 1-0 devant le Cameroun pour le Ghana et le Nigeria, pour l’Afrique du Sud. Chacune des tactiques est bâtie méticuleusement lors de la dernière séance d’entraînement conduite par Yussif Basigi, sélectionneur du Ghana et Desiree Ellis, sélectionneur d’Afrique du Sud. Les deux équipes jouent dur et sont sorties deuxième de leurs groupes. Des similitudes qui augurent un match « d’une extrême intensité » d’après Chrestinah Thembi, défenseur de la sélection sud-africaine. Pour les Sud-africaines, ce besoin de médaille est presque vital. Elles en ont envie, elles le crient et espèrent l’avoir.

De notre correspondante, Angèle Bepede

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Commentez cette actualité !