Afrique Togo: Gakpe, Nukafu, Douhadji; les coulisses de la pré liste des Eperviers

leroystaff

Dimanche 18 décembre 2016. La FTF (Fédération togolaise de football) annonce sur le lendemain une conférence de presse du sélectionneur avec pour menu les préparatifs de la CAN 2017. La presse mobilisée s’attendait à découvrir la pré liste pour la compétition mais elle est renvoyée à 24h plus tard. C’est le début des tractations.

Lundi, Claude le Roy a dit tout en conférence de presse sauf l’essentiel. Déjà briefés précédemment sur le stage du Sénégal, les journalistes qui étaient plutôt impatients de connaitre les noms couchés sur la pré liste sont repartis bredouilles mais ont néanmoins pu tirer les vers du nez au technicien français qui n’avait pas encore fini d’harmoniser son effectif. Et pour cause, un cas divisait le staff. S’il reste le patron, Le Roy a tenu à avoir l’avis des membres du staff sur ses choix. C’est ainsi que celui de la non sélection de Serge Gakpe a fait durer le suspense de la publication de la pré liste pendant au moins 48h.

L’épineux cas Serge Gakpe

Car l’ancien sélectionneur du Congo avait déjà 18 voire 19 noms sur lesquels il n’était pas question de discuter et tout le monde était d’accord. D’ailleurs lundi, ce sont ces joueurs attendus qu’il a énumérés en conférence de presse. Malgré leur statut de joueur sans club, Kossi Agassa et Emmanuel Adebayor restent les leaders des Eperviers. Le premier est d’ailleurs le numéro 1 au poste de gardien aux yeux de Le Roy. Puis, il y a Sadate Ouro-Akoriko, Serge Akakpo, Djene Dakonam, Maklibé Kouloun, Alaixys Romao, Matthieu Dossevi, Floyd Ayité, Lalawele Atakora, Fo Doh Laba, qui, à moins d’une blessure, ne peuvent rater le rendez-vous.

La veille de la conférence de presse, des informations faisaient déjà état de la non sélection de Gakpe. En effet, jusqu’à ce jour là, l’ancien joueur du FC Nantes n’avait pas reçu sa convocation et Le Roy n’en voulait vraiment pas. Pour le Français, il n’avait pas été très performant lors des dernières sorties de l’équipe et faisait partie de ceux qui ne « montraient pas assez qu’il pouvait donner son corps à la science ». Il n’était donc pas question de l’amener au Gabon pour le mettre sur le banc, préférant prendre des locaux. Des explications données à Gakpe qui ne fut pas convaincu. Le joueur a lui-même sonné le sélectionneur au détour d’une séance d’entrainement avec son club pour comprendre son tort. A la fin de la journée, il se résigna. Mais il pouvait compter sur certains membres du staff qui estimaient notamment qu’il devait encore avoir une chance. « Il a la chance d’avoir un club de haut niveau et malgré son faible temps de jeu, il a des qualités », «il y en a plein de l’effectif qui ont un faible temps de jeu. Ce serait perçu comme une injustice à son égard », « Gakpe a déjà fait une Can et il a le vécu de la compétition », « sur les côtés, il y a vraiment du monde plus décisif que lui ». Tout le monde a avancé ses arguments. Pas encore tranché, le cas Gakpe est mis en stand by.

Lundi également, on apprenait la note adressée par Peniel Mlapa, sous la pression de son club, à la FTF pour évoquer sa non participation à la CAN. C’est une nouvelle à laquelle ne s’attendait pas Le Roy qui avait déjà coché le nom de l’attaquant de Bochum. Il faut trouver une alternative.

gakpee-copier

Il ne reste que 2 places pour 4 !

Mardi, l’impatience d’avoir la liste a finalement eu raison des supporteurs des Eperviers et de la presse. A tel point que l’accident, qui a occasionné de nombreux blessés, du bus du club de Foadan FC (première division) ne pouvait à leurs yeux pas empêcher le sélectionneur de dévoiler la liste. Pourtant à l’Etat-major du staff technique, les discussions se poursuivaient. S’il a eu par moment des doutes sur Henritsè Eninful ou encore Segbefia, Le Roy n’avait pas vraiment d’alternatives. Le secteur qui l’inquiétait était la défense. Les noms fusent.

Mawouna Amevor, capitaine de Dordrecht (D2) aux Pays-Bas, Cheikh Aziz Camara (Rangers International) et Joseph Douhadji (Rivers United) du Nigéria. Le dernier fait l’unanimité. Même si entre temps, Ibrahim Moro, ex international U20 du Ghana mais qui a finalement choisi de jouer en séniors pour le Togo a été évoqué. On devrait le voir après la compétition. Puis, comme chaque liste d’une compétition majeure doit comporter une surprise, Le Roy sort de son chapeau Victor Nukafu. Joueur de D2 à l’Entente II, ce dernier faisait partie de l’effectif du Tournoi de l’Intégration de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) et a tapé dans l’œil de Sebastien Migné, fidèle adjoint du « Sorcier blanc ». Même si cela allait faire couler encre et salive, les techniciens ne doutent pas que le garçon a du potentiel et sa présence en D2 n’est qu’une somme de circonstances malencontreuses. Entre lui, Victor Mensah (AS Togo Port), Kossivi Nouwoklo (SC Gagnoa, Côte d’Ivoire) ou encore Moro, le choix semble clair.

La liste est quasiment bouclée mais la défection de Mlapa ouvre donc la porte à un dernier joueur. Mardi non plus, la pré liste ne sera pas publiée. Mercredi matin, le Roy passe un nouveau coup de fil à Gakpe. « Tu vas recevoir ta convocation », lui annonce t-il. Le joueur qui a le moral dans les chaussettes depuis quelques jours, tente encore d’avoir des explications sur cette volte-face, alors qu’il a quasiment déjà tiré un trait sur la CAN 2017. Le sélectionneur lui dit juste qu’il attend plus. Vers 15h Utc, la pré liste est enfin révélée avec le nom du joueur du Genoa.

Cette fois, les cartes sont redistribuées. Il faut convaincre Claude Le Roy à Saly au Sénégal à partir du 1er janvier. Les joueurs n’auront que 3 jours pour le faire car le 4 janvier à minuit, toutes les listes définitives doivent être envoyées à la CAF (Confédération africaine de football). A la CAN 2017, le Togo figure dans le groupe C avec la Côte d’Ivoire, le Maroc et la RD Congo.

La pré liste:

Gardiens: Kossi Agassa (sans club), Baba Tchagouni (FC Marmande, France), Cédric Mensah (Le Mans, France)

Défenseurs: Serge Akakpo (Trabzonspor, Turquie), Sadate Ouro-Akoriko (Al Khaleej, Arabie Saoudite), Djene Dakonam (Saint-Trond, Belgique), Gafar Mamah (Dacia, Moldavie), Maklibè Kouloun (Dyto, Togo), Hakim Ouro-Sama (AS Togo Port, Dyto), Vincent Bossou (Young Africans,Tanzanie), Joseph Douhadji (Rivers United, Nigéria)

Milieux: Alaixys Romao (Olympiacos, Grèce), Matthieu Dossevi (Standard Liège, Belgique), Floyd Ayité (Fulham, Angleterre), Henritsè Eninful (Doxa, Chypre), Lalawele Atakora (Helsingborgs, Suède), Prince Segbefia (Goztepe, Turquie), Ihlas Bebou (Fortuna Dusseldorf, Allemagne), Franco Atchou (Dyto, Togo), Serge Gakpe (Genoa, Italie), Victor Nukafu (Entente II, Togo)

Attaquants: Emmanuel Adebayor (sans club), Fo Doh Laba (Berkane, Maroc), Komlan Agbeniadan (WAFA, Ghana), Razak Boukari (Châteauroux, France)

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com