Afrique Elections CAF 2017: Incompréhension entre l’Afrique du Sud et Hayatou

cafzum

A moins d’un mois des élections à la tête de la CAF (Confédération africaine de football), les différents candidats usent de tous les moyens pour gratter des voix ou pour déstabiliser l’adversaire. C’est le cas du candidat sortant Issa Hayatou le week-end écoulé à Johannesburg.

En Afrique du Sud pour la Supercoupe d’Afrique entre Mamelodi Sundowns et le TP Mazembe (1-0), le président de la CAF rend une visite de courtoisie à Jacob Zuma, le chef de l’Etat arc-en-ciel. Dans un papier sur son site internet plus tard, la CAF glisse un passage qui n’a pas plus à ses hôtes. « C’est ainsi qu’il (Zuma) a assuré son hôte du soutien sans faille de l’Afrique du Sud à sa candidature pour un nouveau mandat à la tête la CAF« , peut-on lire dans un article dont le titre « Le président de la CAF reçoit le soutien de Jacob Zuma » avait déjà commencé par entretenir la polémique.

Et pour cause, quelques jours plus tôt, la COSAFA (Conseil des fédérations d’Afrique australe) dont fait partie l’Afrique du Sud apportait son soutien à Ahmad, le Malgache challenger d’Hayatou. Dans la foulée donc de cet article, Mbalule Fikile, ministre sud-africain des Sports dément tout soutien au Camerounais. « Après avoir été mis au courant de la candidature de M. Hayatou par Danny Jordaan (ndlr: président de la fédération), le Président Zuma lui a souhaité bonne chance comme il l’aurait fait aux autres candidats. (…). Le Président Jacob Zuma n’a pas apporté son soutien personnel ni celui du gouvernement sud-africain à Hayatou« , lit-on. Ambiance…

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com