Afrique Périodicité CAN, Mondial 2026, …: le président Ahmad se dévoile

ahmadmada

Dans une interview exclusive accordée à nos confrères de VOA, Ahmad, le président de la CAF (Confédération africaine de football) revient sur ses idées de changement au sein de l’institution continentale. Extraits choisis.

Financement des fédérations

« Il y a beaucoup de réformes à faire au niveau administratif. Il y a eu des efforts entrepris pendant 29 ans, c’est vrai. Mais il reste beaucoup à faire face aux changements dans le management international. Je fais procéder aussi à un audit, pas par suspicion, mais c’est la règle dans ces grandes organisations.

Pour respecter l’une de mes promesses de campagne, on va déjà procéder à une modification du budget de la CAF de cette année, lors du congrès de Bahreïn. On va redistribuer 100.000 dollars par fédération sur les ressources allouées par la FIFA.  »

Réformes

Je ne sais même si je ferai un deuxième mandat mais trois mandats c’est impossible, je ne le ferai pas. J’aime ma vie. Je me concentre sur ce mandat et j’essaierai de le faire en respectant mes engagements pour changer les choses dans la gestion du football africain. Mais je serai intransigeant pour réintroduire une limite d’âge. Je voulais revenir à 65 ans, car je vois déjà la fatigue des voyages en Afrique, mais certains sont favorables à 70 ans. Il faut bien faire les choses.

Nombre de places pour l’Afrique au Mondial 2026

Oui, 9 places sont acquises. Mais on peut dire 9,5 places puisqu’un pays africain passera par un barrage face à une autre équipe d’une autre confédération pour obtenir son ticket pour la coupe du monde. C’est une grande évolution.

La CAN tous les 4 ans et en juin-juillet ?

« Il faut évoluer mais, lorsqu’on est responsable, il faut agir selon l’intérêt du groupe. Si la majorité est favorable au déplacement du calendrier, au changement de formule ou à l’augmentation du nombre d’équipes, je suis ouvert. Sur le calendrier, il est vrai que dans certaines parties du continent, notamment dans le Sud comme à Madagascar, vous ne pouvez pas jouer en janvier ou février en raison des pluies torrentielles. Mais dans d’autres parties du continent, ils n’ont pas ce problème. Il faut réfléchir.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com