Afrique Claude Le Roy raconte la pire défaite de sa carrière !

leroyjus

Il y a de ces défaites qu’on oublie pas. Pour Claude Le Roy, son plus mauvais souvenir d’un match perdu remonte à 19 ans à la Coupe du monde 1998. Alors sélectionneur du Cameroun, le technicien français ne dirigera pas le dernier match de la compétition contre le Chili.

« Un souvenir douloureux. Une grande colère et une immense déception. Ce jour-là, pour le dernier match du groupe B, on doit affronter le Chili, qui compte deux points. On a besoin d’une victoire pour se qualifier pour les huitièmes de finale et affronter le Brésil au parc des Princes. On a débuté par un match nul contre l’Autriche (1-1), puis une défaite contre l’Italie (0-3). Mon équipe est jeune, et le Chili est favori. Mais j’ai rapidement compris que l’ambiance était spéciale. On prend un but sur coup-franc au bout de vingt minutes, mais on fait un match intéressant. Surtout, l’arbitre hongrois Laszlo Vagner ne laisse rien passer de notre côté« , confie t-il à Jeune Afrique.

Finalement, le Cameroun ne voit refuser deux buts et Rigobert Song et Lauren Etame sont expulsés. Les Lions indomptables concèdent le match nul (1-1) mais ne verront pas les huitièmes de finale. L’actuel sélectionneur du Togo poursuit: « Certains de mes joueurs étaient très en colère, il fallait aussi les calmer. Mais l’arbitre, « escorté » par des dirigeants chiliens, ne m’a pas répondu. Il a filé aux vestiaires. Dans le nôtre, il y avait de la colère, de la tristesse. Les joueurs pleuraient. On peut perdre, mais pas comme ça« , avant d’avouer « En 37 ans de carrière d’entraîneur, c’est la défaite qui me fait encore le plus mal« .

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !