Allemagne Foot-Racisme : Pour Boateng, on n’en fait pas assez…

Victime d’insultes racistes dans un passé récent sur les terrains de football, Kevin-Prince Boateng estime qu’on doit faire plus pour que ce phénomène disparaisse du foot. Pour le milieu de terrain ghanéen les actions entreprises jusqu’alors ont montré leur limite.

« Ce n’est pas suffisant de diffuser une vidéo où il est mentionné ‘’Non au racisme’’ avant les matches de Ligue des champions. Tout comme ce n’est pas suffisant de porter un t-shirt ‘’Non au racisme’’  écrit dessus », explique l’ancien milanais dans les colonnes du Süddeutsche Zeitung.

« Si quelqu’un me dit ‘’sale noir de merde’’, ce n’est pas permis. C’est du racisme, point final. C’est arrivé que des adversaires m’appellent ainsi », ajoute-t-il.

En 2013, alors qu’il évoluait au Milan AC, Kevin Prince Boateng, excédé par les cris racistes des supporteurs de la petite équipe de Pro Patria (4e div.), a quitté le terrain, provoquant l’interruption du match amical. «C’est une honte qu’il arrive encore des choses pareilles», a ensuite réagi le joueur sur son compte Twitter