Afrique Francis Ducreux : Une vie consacrée au développement du Cyclisme africain

Jacques PEKEMSI




Francis Ducreux n’est plus. Le promoteur de plusieurs tours en Afrique s’est éteint samedi à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Une émotion dans plusieurs pays africains au vu de l’implication du Français dans le développement du cyclisme.

Coureur professionnel de 1968 à 1973, le Normand avait participé à deux reprises au Tour de France, en 1968 avec l’équipe de France C et en 1971 sous le maillot de l’équipe BIC de Luis Ocana. Il avait consacré son après-carrière au cyclisme africain.

Arrivé en 1980 sur le continent, Francis Ducreux se montre très engagé à faire évoluer le Cyclisme dans plusieurs pays d’Afrique. Pour lui, le continent regorge de beaucoup d’atouts pour le développement de la discipline.

Pour montrer la voie, il se consacre à l’organisation de nombreuses courses sur le continent, dont le Tour du Faso, le Tour du Togo, la Boucle du coton au Burkina Faso, le Tour de Madagascar, le Tour du Bénin, le Tour du Ghana, le Tour du Mali, le Tour de Guinée, le Tour de Mauritanie, le Tour du Niger. Malgré d’énormes difficultés sur le terrain l’homme s’est toujours investi dans la bonne marche de ces compétitions qui font vivre le Cyclisme africain et ses acteurs.

Au-delà de la régularité de ces compétitions, le Français s’investissait dans la formation des acteurs, les hommes des médias par exemple pour qu’ils maîtrisent encore plus les rouages de cette discipline et mieux l’aider dans sa croissance.

Ces dernières semaines, il était consacré à la préparation de la nouvelle édition du tour du Faso. La compétition prévue pour le mois d’octobre aura finalement lieu sans lui, mais sûrement les acteurs auront à cœur de lui rendre un hommage mérité.


Articles récents