Afrique football Ramy Bensebaini (Algérie) « C’est juste j’espère un faux pas »



Titulaire pour cette première rencontre des Verts pour leur entrée en lice à la CAN 2021 au Cameroun, Ramy Bensebaini s’est exprimé sans détour aux questions des journalistes.

 

Journaliste – Des débuts difficiles pour l’Algérie, vous avez failli ouvrir la marque à un moment donné. Comment avez-vous vécu ce match ? Le climat a-t-il vraiment eu un impact sur votre performance de ce soir ?

Ramy Bensebaini – Le match était très compliqué, c’était très dur, il fait très chaud, le terrain il n’y était pas [à la hauteur]. Mais comme je l’ai dit, on ne doit pas se chercher des excuses, si on n’a pas marqué, c’est de notre faute, on n’a pas été réalistes devant le but.

Le match est terminé, c’est du passé, on va essayer de revoir avec le coach ce qui allait, et ce qui n’allait pas, bien se reposer et bien se concentrer pour le prochain match.

 

Journaliste – Le point positif est que la série d’invincibilité continue, vous voulez faire le doublé après 2019, mais est-ce que l’équipe d’Algérie est toujours sure d’y parvenir ?

R. B. – Bien sûr (sourire). Ce n’est pas parce qu’on a fait un match nul (0-0) qu’on va tout abandonner, bien sûr qu’on va se qualifier, on va aller (inshallah, il le dit en arabe) jusqu’au bout.

C’est le premier match, c’est juste j’espère un faux pas, et on va vite rebondir, on va travailler et on espère que ça va aller.

 

Journaliste – On parle beaucoup de l’Algérie depuis la semaine dernière, est-ce que ça ne porte pas préjudice selon vous ?

R. B. – Franchement ça ce n’est pas notre problème, ce n’est pas notre soucis, on reste concentrés sur nous-mêmes, c’est ce qu’on a d’ailleurs du mal à faire, mais comme je l’ai dit on va analyser ce match avec le coach et se préparer pour le prochain match.

 

Journaliste – Le coach a affirmé que l’Algérie pouvait gagner le match avec 3 buts de différence en conférence de presse et l’homme du match est le gardien de la Sierra Léone. Cela veut dire que l’Algérie a dominé le match, mais qu’est-ce qu’il manqué aux Verts ?

R. B. – Il manquait ce petit but, si on arrivait à mettre le premier, la physionomie du match aurait changé, ils allaient sortir [de leur zone défensive] et on aurait pu mettre le 2e, le 3e, voir plus. Parce qu’on a eu beaucoup d’occasions devant le but. Il nous manquait juste le petit truc, qui fait que ça penche vers nous.

 

Journaliste – Un message pour tous les supporters algériens ?

R. B. – Merci de nous avoir encouragé, de continuer de croire en nous, on ne va rien lâcher, on va bien se préparer (inshallah khir, il le dit encore en arabe, on espère le meilleur, ndlr).


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *