Football Mondial 2022 : Espagne-Allemagne, pas de but à la pause



L’Espagne et l’Allemagne sont à égalité 0-0 à la mi-temps ce dimanche soir lors de leur deuxième match à la Coupe du monde 2022. C’est la pause au stade Al Bayt d’Al-Khor au Qatar.

Dans ce qui est l’un des matchs les plus attendus du Mondial 2022, les deux nations européennes ont fait une première mi-temps intéressante. Cependant c’est l’Espagne qui a le plus joué les premières minutes.

La Roja a débuté de manière forte, mangeant les espaces et prenant possession du milieu de terrain. Leur réelle première occasion est venue à la 7e minute, quand Dani Olmo à fusillé Manuel Neur dans les buts allemands. La star du RB Leipzig a trouvé la barre.

Quatre minutes plu tard, la Mannschaft a créé une frayeur dans le camp espagnol avec un contre. Malheureusement, cela mal fini sur Serge Gnabry signalé en position de hors jeu.

Dans un premier quart d’heure plutôt à l’avantage de l’Espagne, la Roja a dominé les débats avec la possession la balle même si elle est restée stérile. Cela a demandé d’énormes d’énergies aux Allemands qui ont été maltraités dans leur propre camp et surface de réparation.

Cela a conduit l’Espagne à bénéficier des espaces libres laissés et de se servir quelques occasions de tirs, à l’image de celle de Jordi Alba (20e). Le tir du joueur de Barcelone n’était malheureusement pas cadré.

Derrière, s’en est suivi une combinaison des Allemands à l’entrée de la surface espagnol. Cela n’a pas abouti à grand-chose, mais Gnabry en a profité pour enrouler un tir finalement non cadré.

Deux minutes après, Neur a fait une gaffe quand il a envoyé un dégagement dans les pieds de l’attaque espagnole. Cette dernière n’a pas pu en profiter, étant tombé sur l’intraitable défenseur du Real Madrid, Antonio Rudiger.

Cependant, à la 32e minute, Neur a eu chaud, une contre-attaque des Espagnols ayant fini sur un face à face avec Ferran Torres qui a loupé le cadre de façon incroyable. C’était d’ailleurs une position illicite du joueur barcelonais.

Mais, Tores a encore failli faire mouche à la 34e minute sur un tir bloqué par la défense après avoir hérité la balle d’un corner. Son implication dans le jeu était impressionnante car sa vitesse de jeu a coûté un carton jaune à Thilo Kherer à la 36e.

S’en est suivi un moment qui allait changer la cour de la partie car Ridiger a ouvert le score à la 38e minute mais le Madrilène était en position d’hier jeu. L’arbitre néerlandais Danny Makkelie a refusé le but.

Dans une première période où Olmo, Marco Asensio et Ferran Torres ont été les plus virulents, l’Espagne a manqué de réalisme malgré ses initiatives diverses très intéressantes. En face, l’Allemagne a montré un visage imperturbable et a démontré qu’elle attend le bon moment pour faire mal.

 


Articles récents