Brésil 2014 Gérard Houiller défend le Ballon d’or attribué à Lionel Messi

messigol (Copier)

Membre du Groupe d’Etude technique de la Fédération internationale de football association (FIFA), qui est chargé de décerner le titre de Meilleur joueur de la Coupe du monde depuis 1982, Gérard Houiller a été interpellé sur cette récompense attribuée à l’Argentin Lionel Messi et qui créé la polémique.

« C’est une commission technique assez importante. Je comprends que ça a surpris, parce que tout le monde ne se rappelle que de la deuxième mi-temps de Lionel Messi. Nous, à la commission, on regarde tous les matchs, et il a été l’homme le plus important pour son équipe. Il est allé en finale, ce qui est une des conditions d’attribution du trophée« , se défend Houiller dans Le Monde.

« En plus, il a été plus que décisif lors des quatre premiers matchs. En demi-finale, contre les Pays-Bas, il marque son pénalty en tant que premier tireur. L’analyse prend aussi en compte le fait qu’il était capitaine d’une équipe soudée. Une formation qui a bien joué ensemble. Chose qu’on n’avait plus vue depuis longtemps en Argentine. Il a été plus que décisif dans ce collectif et sa mise en place. Pour moi, il mérite amplement ce Ballon d’or, vu qu’il a porté son équipe jusqu’en finale« , ajoute l’ancien manager de Liverpool.

houiller (Copier)

Si depuis 1998, aucun joueur de l’équipe victorieuse n’a remporté cette distinction, Gérard Houiller explique: « C’est parce qu’avant le Ballon d’or de la compétition avait été attribué avant la finale. En 2010, par exemple, Iniesta aurait sûrement gagné le trophée si on procédait comme nous procédons maintenant. Depuis, le système a évolué et nous décernons le prix après la finale. Zidane et Kahn, qui n’avaient pas fait une bonne finale — le coup de tête à Materazzi, et deux boulettes du gardien allemand —, n’auraient sûrement pas été Ballon d’or de la Coupe du monde« .

Les membres du groupe d’études techniques de la FIFA (descriptions de FIFA.com)

Gérard Houllier (France) 
« Aux commandes de Liverpool, il a remporté la FA Cup, la League Cup et la Coupe de l’UEFA en 2001, avant de gagner deux championnats de France avec l’Olympique lyonnais. Sélectionneur de la France de 1992 à 1993, il était assistant d’Aimé Jacquet à la Coupe du Monde de la FIFA 1998™. »

Raúl Arias (Mexique) 
« En tant que joueur, il a remporté le championnat du Mexique 1982/83 avec Puebla. Arias compte deux sélections avec le Tri, face au Canada et à la Martinique. »

Gabriel Calderón (Argentine) 
« Calderón a disputé la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982 et la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990 avec l’Argentine. Il a entraîné le SM Caen, Lausanne Sports ainsi qu’Al Ittihad et Al Hilal (Arabie Saoudite), Bani Yas (Emirats Arabes Unis) et, récemment, le Betis Séville. Il a également été aux commandes des sélections saoudienne, omanaise et bahreïni ».

Ricki Herbert (Nouvelle-Zélande) 
« Il faisait partie des stars de la sélection néo-zélandaise, avec laquelle il disputé la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982. Il était le sélectionneur des All Whites à Afrique du Sud 2010. »

Abdel M. Hussein (Soudan) 
« En tant que joueur, Hussein a remporté le championnat et la Coupe d’Égypte plus d’une dizaine fois ; il a aussi gagné la Ligue des champions de la CAF. Shatta a entraîné toutes les équipes de jeunes d’Al Ahly de 1983 à 2003. Entre 1992 et 1995, il était en charge de la première. »

Kwok Ka Ming (Hong Kong) 
« Kwok Ka Ming compte 96 sélections avec Hongkong. Après avoir raccroché les crampons en 1979, il a pris en charge les sélections de jeunes de Hongkong, avant de présider aux destinées des A en 1982 à l’âge de 33 ans. »

Ioan Lupescu (Roumanie) 
« Lupescu a porté les couleurs de plusieurs clubs en Roumanie, en Allemagne, en Turquie et en Arabie Saoudite. Sélectionné à 74 reprises, il a inscrit six buts pour la Roumanie. Il a disputé la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990 ainsi que la Coupe du Monde de la FIFA, États-Unis 1994, où les Roumains ont atteint les quarts. Lupescu a également participé aux éditions 1996 et 2000 de l’UEFA EURO. »

Ginés Meléndez Sotos (Espagne) 
« Melendez Sotos a longtemps été le coordinateur du centre de formation d’Albacete, avant de rejoindre le staff technique des sélections de jeunes espagnoles. Il a remporté de nombreuses compétitions internationales avec les U-17 et les U-19. »

Tsuneyasu Miyamoto (Japon) 
« Miyamoto a disputé la Coupe du Monde U-20 de la FIFA et le Tournoi Olympique de Football 2000. Au poste de défenseur central, il était capitaine du Japon à la Coupe du Monde de la FIFA 2002. Il a conservé le brassard lors de la Coupe d’Asie de l’AFC 2004 et de la Coupe du Monde de la FIFA 2006. »

Sunday Oliseh (Nigeria) 
« Sélectionné à 63 reprises avec le Nigeria, Oliseh a joué dans de grands clubs comme l’Ajax, le Borussia Dortmund et la Juventus. Entre ses participations aux Coupes du Monde de la FIFA 1994 et 1998, il a remporté la médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta 1996. »

Mixu Paatelainen (Finlande) 
« Ancien international finlandais, Paatelainen est aujourd’hui aux commandes de la sélection. En 70 matches avec les A, il a inscrit 18 buts, ce qui fait de lui le 13ème joueur le plus capé et le cinquième meilleur buteur de l’histoire de la sélection scandinave. »

Jaime Rodrĺguez (Salvador) 
« Rodriguez a évolué dans des clubs professionnels au Salvador, au Mexique et en Allemagne ainsi qu’au Japon et en Finlande. Il a disputé 15 matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA et les trois rencontres de son pays lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982. »

Theodore Whitmore (Jamaïque) 
« Fort de plus d’une centaine de sélections, Whitmore a inscrit 24 buts avec la sélection jamaïcaine. Il était l’un des cadres des Reggae Boyz qui ont disputé la Coupe du Monde de la FIFA 1998. Il a fait deux mandats à la tête des A jamaïcains et a qualifié son équipe pour l’avant-dernier tour des qualifications pour Brésil 2014. »

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. abounovsky

    Il a oublié osi de dire ke le titre doit decerner a joueur sponsorisé par adidas. Je comprends piurquoi il a été nul kom coach.

  2. Pingback: Messi, ballon d’or de la Coupe du monde 2014 : « c’était une erreur » - Africa Vision 7 .com

Comments are closed.