Afrique Foot Togo : Le président de la FTF, Gabriel Ameyi spécialiste des matchs truqués ?

gabriel ameyi

Le président de la Fédération Togolaise de Football, Gabriel Ameyi se trouve encore et toujours au centre des accusations très graves. Les présidents des clubs regroupés au sein du Conseil des Présidents des Clubs du Togo ont dénoncé les malversations orchestrées par le bureau dirigé par le président de la FTF, à la veille de la dernière journée du championnat de football de première division qui a consacré Semassi champion.

Aux nombres des dérives, citées, les matchs truqués pour arranger des clubs amis : « Les observations formulées par les responsables : Résultats de matchs truqués….Si certaines n’ont pas le courage de venir s’assoir ici pour tenir le même langage, sachez qu’on est unanime. Ce championnat est bancal depuis », a indiqué le président du CPCF, Winny Dogbatsè, également responsable de Gomido de Kpalimé (club de première division).

Pour renchérir, Meba Germain, président d’ASKO de Kara, aussi membre de l’association revient sur les matchs truqués. « Quand on parle des matchs truqués, il y en a. Maranatha-Unisport, ça c’est un match truqué. Il y en a autant d’autres. Les arbitres n’en parlent pas. Le jeu des arbitres: à tout moment, c’est des arbitres qu’on envoie pour une mission bien déterminée. Faites que ce club là perde».

Une pratique qui n’encourage pas le responsable de la formation de la Kozah de rester pendant longtemps dans le football : « Moi je suis un novice dans ce football. Franchement j’en ai marre, je veux franchement démissionner de mon poste. Ce n’est pas possible. Ça ne va. Si c’est comme ça le football togolais est alors ce n’est pas la peine. Pourquoi perdre autant de millions pour rien avoir, sans objectifs. Que ce bureau ça n’aille le plus rapidement que possible pour qu’on puisse organiser un championnat serein pour bien être du monde sportif.»

cpcf

Ameyi Gabriel récidiviste ?

Ce n’est pas la première fois que le président de la Fédération Togolaise de Football, Ameyi Gabriel est cité dans les histoires des matchs truqués. Tata Avléssi, l’ex président de la FTF (Fédération togolaise de football) avait ouvertement accusé son successeur d’avoir saboté la rencontre qui  a opposé le Togo au Cameroun dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde, 2014 où les Eperviers se sont vus retirer les trois points alors qu’ils avaient battu les Lions Indomptables (2-0). Le Togo avait utilisé Jacques Alaixys Romao alors que ce dernier était suspendu pour accumulation de cartons jaunes.

L’instance du football avait reconnu ce forfait : «C’est vrai que l’équipe du Togo n’a pas cherché à établir l’éligibilité du joueur avant de l’aligner », expliquait Toussa Komi Gabriel, membre de la Fédération togolaise de football (FTF), sur la BBC. Pour Tata Avléssi, Gabriel Améyi était au courant de la sanction de Romao mais a tout simplement voulu compromettre la qualification du Togo. « Vous avez sciemment fait disqualifier le Togo des dernières éliminatoires de la Coupe du Monde au profit du Cameroun malgré la brillante victoire des Eperviers à Lomé », mentionnait dans une lettre ouverte, le président de l’US Masséda.

 

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com