Afrique du Sud Rabat, antre des championnats d’Afrique de Karaté

Equipe rédaction

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




Les 14èmes championnats d’Afrique de Karaté ouvrent leur porte ce 02 septembre à Rabat au Maroc. Sur les tatamis sont attendus des athlètes de 18 nations.  Si les pays du Maghreb partiront encore avec  la faveur des pronostiques, le Sénégal champion d’Afrique par équipe compte se succéder à lui-même.

 

14-eme-edition-du-championnat-d-Afrique-de-karateAvec en ligne de mire les championnats du monde 2012 de karaté qui auront lieu à Paris (21- 25 Novembre), les karatékas africains sont attendus au Maroc du 2 au 9 septembre pour poursuivre  le développement de la discipline après l’organisation réussie de Cap Town en Afrique du Sud (2010). L’Union des fédérations africaine de karaté (AFAK), par la voix de son président Mohamed Tahar Mesbahi compte sur l’expérience marocaine en matière organisationnelle.    « Le Maroc a une grand expérience dans l’organisation de ce type d’événement. Les Marocains accueillent chaque année un grand tournoi et ça se passe toujours très bien. Ils ont même organisé un championnat du monde (juniors et cadets en 2009)».   Dix-huit délégations sont attendues dans la capitale du Royaume Chérifien pour ces championnats. Si la participation de toutes ces délégations attend d’être confirmée en raison des moyens financiers, l’on devrait retrouver à Rabat les têtes d’affiches continentales du karaté. L’Egypte, la Tunisie, l’Afrique du Sud, le Bénin, l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Algérie et le Sénégal (double champion d’Afriques par équipes) se disputeront les médailles d’or.

 

Déterminés à conserver le titre de champion d’Afrique qu’ils détiennent depuis les deux dernières éditions, les Lions de la Teranga du Karaté  sont à   « un stage de préparation interne sous la conduite de l’entraîneur national kumité senseï Dame Ndao », pouvait-on lire dans un communiqué de la fédération sénégalaise de karaté. A cet effet, l’équipe locale sera renforcée par  les arrivées d’Elhadji Guèye Ndour (qui a remporté récemment le titre de champion des USA) et de Maguette Seck (championne d’Afrique et médaillée de bronze des championnats du monde de Marseille en 2003) du côté des dames, qui elle se prépare activement en Suisse.

 

Au delà des médailles de ces championnats d’Afrique qui  ont se disputeront au Kumite (combat) et en Kata (démonstration), l’UFAK qui souhaite un karaté continental compétitif se projette sur les championnats du monde de Paris. « On a déjà eu des Africains champions du monde, souligne le président de l’Ufak. Donc, ça ne relève donc pas du miracle».


Articles récents