Athlétisme Mondiaux en salle 2018: L’Afrique a brillé à Birmingham

Fin dimanche de l’édition 2018 des Championnats du monde d’athlétisme en salle à Birmimgham. Au total, 11 médailles ont été remportées par les athlètes africains avec en tête de gondole l’Ethiopie qui repart avec 5 breloques dont 2 pour Genzebe Dibaba.

La jeune éthiopienne s’est notamment imposée sur le 3000 m avant de décrocher l’or sur 1500 m pour parachever 4 jours de compétition.

Chez les hommes, l’Ethiopie a encore brillé avec le doublé sur 3000 m (Yomif Kejelcha – Selemon Barega) avec une troisième place pour le Kényan Bethwell Birgen. L’unique médaille du pays à ces Mondiaux.

Le 1500 m a également vu le succès de l’Ethiopien Samuel Tefera avec une troisième place pour le Marocain Abdelaati Iguider.

Très attendues sur le sprint, les Africaines ont répondu présentes. Les Ivoiriennes Murielle Ahouré et Marie José Ta Lou ont réalisé le doublé sur 60 m. Une première pour le continent.

Une médaille pour l’Afrique du Sud avec l’argent pour Luvo Manyonga en saut en longueur. Malgré son record africain avec 8,44 m, il termine derrière le Cubain Juan Miguel Echevarria.

Pour finir l’événement, la Burundaise Francine Niyonsaba a remporté l’or sur 800 m.

Ce sont les Etats-Unis qui une nouvelle fois ont dominé le tableau des médailles de Birmimgham 2018 avec 18 breloques dont 6 en or, 10 e argent et 2 en bronze. L’Ethiopie et ses 5 médailles se classe deuxième tandis que la Pologne complète le podium avec 5 médailles également.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com