Afrique CAN 2019 –Ahmad : « Travailler étroitement avec l’Egypte pour aller de l’avant »

L’annonce est enfin tombée. Après des mois d’incertitudes, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé d’attribuer l’organisation de la CAN 2019 à l’Égypte. La fin d’un long imbroglio né des multiples retards connus par le pays-hôte original, le Cameroun, qui s’était vu retirer l’organisation en fin d’année 2018.

Le président de Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad a assuré du soutien de son instance à l’Egypte.

« Toutes les opérations sur les préparatifs vont commencer maintenant. La CAF va travailler étroitement avec l’Egypte pour que l’on puisse aller de l’avant. Nous savons les défis, nous savons les problèmes qui existent. Nous pouvons demander le soutien de nos partenaires, dont en partie la FIFA, ou d’autres pays pour nous aider à organiser cette CAN 2019 qui va se dérouler pour la première fois en terre égyptienne  à 24 pays », déclaré Ahmad Ahmad, lors d’une conférence de presse organisée à Dakar (Sénégal) à l’issue d’une réunion du comité exécutif, cité par le magazine Jeune Afrique.

L’Egypte, qui avait déjà abrité le plus grand tournoi footballistique en Afrique à quatre reprises  (1959, 1974, 1986 et 2006) a été préférée à l’Afrique du sud, pays hôte en 1996 et 2013. La victoire des « Pharaons » est nette et sans bavures : 16 voix contre une (1) pour l’Afrique du sud et une (1) abstention.

L’Egypte et l’Afrique du Sud étaient les deux seuls pays à s’être portés candidats pour accueillir la CAN 2019. Le Maroc, souvent cité comme un prétendant sérieux, n’avait finalement pas fait acte de candidature.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com