Afrique Gabon : Daniel Cousin signe enfin son contrat

Enfin une bonne nouvelle pour les Panthères du Gabon ! Le sélectionneur du Gabon, Daniel Cousin, a enfin signé le contrat qui le lie à l’équipe nationale de football.

La tension est retombée entre le ministère en charge des Sports et le sélectionneur des Panthères. Les choses sont définitivement rentrées dans l’ordre le 28 février 2019, avec la signature, par Daniel Cousin, de son contrat.

«Ce qui nous lie c’est le Gabon, c’est l’intérêt du Gabon. Faire en sorte que le fanion du Gabon soit porté le plus haut possible. Et pour y parvenir, nous avons la responsabilité première d’organiser la sérénité autour de l’équipe nationale de football, Les Panthères du Gabon.  C’est une équipe, et chacun a pu se rendre compte à quel point les Gabonais y tiennent particulièrement, peu importent les contre-performances, les déceptions qu’on peut éprouver, chaque rendez-vous est un nouvel engagement qui unit les Gabonais», a confié Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre des Sports, dans des propos relayés par gabonreview.com.

Maintenant que le contrat a été signé, «nous attendons à ce que notre équipe aille le plus loin possible», a dit le ministre des Sports, notamment pour l’expédition au Burundi. C’est «un match capital, un match décisif, couperet puisqu’il n’y a qu’une seule option possible ; c’est gagner». «Nous avons pensé qu’il faut effectivement réunir toutes les conditions pour que celui qui a la responsabilité d’encadrer, de composer et d’accompagner la sélection soit mis dans de meilleures conditions possible», a-t-il dit, ajoutant que la seconde échéance «c’est qu’en cas de qualification, il faut aller le plus loin possible dans cette compétition. C’est-à-dire faire mieux que la performance jamais réalisée par notre équipe».

Les termes de l’engagement (durée, salaire) n’ont pas été précisés. Daniel Cousin, nommé sélectionneur du Gabon en septembre dernier après le départ de l’Espagnol José Antonio Camacho, a travaillé en tant que manager général, puis de coach, sans jamais percevoir son salaire. Au total, les arriérés atteignaient trente mois. Une situation aggravée par l’absence de contrat de sélectionneur, alors que l’ancien capitaine des Panthères (55 sélections, 11 buts) a pris ses fonctions depuis plus de cinq mois. L’ancien attaquant avait touché une première moitié de ses 30 mois d’arriérés de salaire la semaine dernière. L’adjoint de Daniel Cousin, Bruno « Zita » Mbanangoye, et le manager général de l’équipe, François Amégasse, devraient eux aussi obtenir un contrat dans les plus brefs délais.

A trois semaines du match décisif pour la qualification à la CAN 2019, le 22 mars au Burundi, ce n’est pas un luxe.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com