Afrique Togo: Les supporters des Eperviers en colère contre Claude Le Roy, un sit-in pour exiger son départ

Au Togo, on ne digère toujours pas la non-qualification des Éperviers à la CAN 2019. La cible des supporters, Claude Le Roy, entraîneur de la sélection nationale. Depuis la défaite des Eperviers contre le Bénin à l’occasion de la 6ème et dernière journée des éliminatoires, le technicien français est sur la sellette. A l’initiative du Mouvement Martin Luther King (MMLK), un sit-in sera organisé ce samedi pour exiger le départ du « sorcier blanc ».

Le MMLK prévoyait dans un premier temps organiser une marche. Mais elle a été interdite par le ministre de l’Administration territoriale qui, après discussion avec l’association, a finalement autorisé un sit-in à la devanture du stade municipal de Lomé ce samedi 6 avril 2019.

« En 2016, au moment où les Éperviers étaient dans le besoin d’un Sélectionneur national, il a été décidé de s’offrir les services du Français Claude Le Roy pour rehausser le niveau du football Togolais. Dans le cahier de charges, il était notamment question de faire qualifier les Éperviers pour la CAN 2019, condition sine qua none de sa  prolongation. Contre toute attente, 3 ans après, le bilan est exécrablement médiocre voire nul. Sur les  6 matches  joués en éliminatoires CAN  2019, Claude Le Roy n’a  gagné qu’un seul et le revers est total avec la non qualification des Éperviers pour la CAN 2019 malgré tous les moyens mis à sa disposition ; pire, il est le  dernier de sa poule derrière l’Algérie, le Bénin et la Gambie. De facto, Claude Le Roy ne doit plus être à la tête des Éperviers et c’est une question de raison et de bon sens eu égard au débâcle et au naufrage qu’il a apporté au football Togolais », indique le communiqué du MMLK.

Le 18 novembre dernier, à la suite de la lourde défaite des Eperviers à domicile contre l’Algérie (4-1) à l’occasion de la 5ème journée des éliminatoires, Claude Le Roy avait laissé clairement entendre qu’il rendra sa démission en cas de non-qualification des Eperviers pour la CAN 2019.

« Je donne rendez-vous après le 6è match. Si on n’est pas qualifié, ce sera bien évidemment la fin de mon aventure togolaise, puisque ce sera la fin de mon contrat. Logiquement il n’y aura même pas à revenir là-dessus », disait-il en conférence de presse.

Mais aussi bizarre que cela puisse paraitre, le technicien français a changé de langage après l’élimination des Eperviers contre le Bénin le 24 mars dernier.

« Si c’est pour entendre le mot démission de ma bouche, jamais je ne le prononcerai », indiquait-il sur Canal+ dans l’émission Talent d’Afrique. Un revirement qui a provoqué la colère des supporters des Eperviers.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com