Coupe du monde Coupe du monde féminine : Nigeria-France, un match délicat pour les deux sélections

Pour cette coupe du monde féminine de football, l’équipe du Nigéria et l’équipe de France se retrouvent dans le même groupe durant la phase de poules. Si la France a remporté tous ses matchs, ce n’est pas le cas du Nigéria qui a perdu contre la Norvège. L’équipe du Nigéria joue donc sa place de deuxième dans le groupe le 17 juin contre la France. Cependant, la France doit aussi se ménager pour son futur match contre les États-Unis.

Un match difficile pour l’équipe nigériane

Ce lundi 17 juin, l’équipe nigériane joue un match très important. Étant actuellement troisième de son groupe, elle sait d’avance qu’elle accédera aux huitièmes de finale pour la première fois de son histoire. Cependant, elle peut encore viser une place de deuxième dans ce groupe, ou de « meilleur troisième » de la compétition, si elle fait un beau match contre l’équipe de France.

Si l’équipe nigériane parvient à battre la France, elle passera devant la Suède qui l’a pourtant battue quelques jours plus tôt. Même un match nul avec plus d’un but permettrait aux Nigérianes de prendre la seconde place. Néanmoins, il est fortement déconseillé de se précipiter vers un crédit sans fiche de paie dans l’espoir de remporter le pari le plus fou de l’année en misant sur le Nigéria. Lors de leur dernière rencontre, les Bleues avaient gagné 8-0.

Un match délicat pour la France aussi

L’équipe de France féminine a beau être la première de son groupe, ce n’est pas l’équipe donnée favorite à l’heure actuelle pour cette compétition mondiale. L’équipe qui semble avoir les meilleures chances de l’emporter n’est autre que l’équipe des États-Unis. Or, il y a de fortes chances que la France rencontre les États-Unis dès les huitièmes de finale.

En fait, tout dépend de la place de la France dans son groupe. Voilà pourquoi la première place n’est peut-être finalement pas aussi enviable que l’on pourrait le croire. Le match contre le Nigéria est donc stratégiquement délicat puisque la sélectionneuse française ne voudra sans doute pas épuiser ses joueuses, mais ne voudra sans doute pas non plus prendre le risque de leur saper le moral avec une défaite.

Une équipe soudée et concentrée

Des deux côtés, français comme nigérian, il n’est pas encore question de huitième de finale et les joueuses ne répondent pas aux questions des journalistes. Elles affirment et répètent qu’elles se concentrent sur chaque match sans penser à la suite. Un bon état d’esprit qui permet de se donner à fond selon elle.

Malgré tout, il est difficile de croire que les Françaises ne pensent pas déjà à leur affrontement contre l’équipe favorite. Si les Bleues remportaient cet éventuel match, elles deviendraient alors les favorites de la compétition.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com